APS L’AFRIQUE RISQUE D’ÊTRE LA ‘’GRANDE OUBLIÉE DES VACCINS’’, SELON L’OMS APS MAÏGA REVIENT SUR ‘’LA FORCE’’ DU SUPER DIAMONO ET RELÈVE ‘’LA FACILITÉ’’ DES JEUNES MUSICIENS APS MENDICITÉ DES ENFANTS : LA RADDHO RÉCLAME LE VOTE DE LA LOI SUR LES ‘’DAARA’’ APS DU BEAU MONDE À PRAIA POUR L’AG DE LA ZONE A DE L’UFOA À PRAIA, LA PRÉSIDENCE DE LA CAF EN LIGNE DE MIRE APS GERSON DE MELO SE RÉJOUIT DE L’INTÉRÊT SUSCITÉ PAR L’AG DE L’UFOA/A GNA Biden’s Presidency should promote global multilateralism – Antwi-Danso GNA GFD commends President Akufo-Addo on the nomination of Dr Makubu GNA Pay attention to infrastructure development in your second term-Dr Antwi-Danso tells gov’t GNA Ahafo NPP, NYA congratulate Freda Prempeh GNA 85th ECOWAS Council of Ministers meeting ends

A MBOUR, LES ÉVÈNEMENTS QUI ONT MARQUÉ 2020 NE SONT PAS QU’HEUREUX


  29 Décembre      13        Société (27614),

   

Mbour, 29 déc (APS) – Pendant cette année 2020 qui tire à sa fin, plusieurs évènements malheureux ont été enregistrés dans le département de Mbour (ouest), même si des actes qui augurent de lendemains meilleurs ont été posés malgré la pandémie de COVID-19 qui est toujours présente dans cette partie du Sénégal.

Déjà, dans la nuit du dimanche 19 au lundi 20 novembre disparaissait l’Imam ratib El Hadji Papa Abdoulaye Lèye, à l’âge de 93 ans, des suites d’une longue maladie.

Le 12 juillet, le décès du maire de la commune de Diass, Aliou Samba Ciss, est annoncé. Jusqu’à sa mort, il était le responsable de l’Alliance des forces du progrès (AFP, mouvance présidentielle) dans la région de Thiès.

Il avait succédé à feue Oulimata Thiaw à la tête de cette collectivité territoriale. Cette dernière fut la première femme présidente de conseil rural au Sénégal.

Beaucoup plus récemment, le vendredi 25 décembre dernier, le journaliste Pape Ndiawar Dièye, correspondant de SEN TV et de ZIK FM du groupe D-média dans le département, décède des suites d’une maladie.

A la date du 23 novembre, l’inquiétude régnait encore sur la Petite-Côte après l’apparition, quelques jours auparavant, de plusieurs cas de dermatose d’origine inconnue chez des pêcheurs de retour de la mer. Cette dermatose qualifiée de ‘’maladie mystérieuse’’ avait déjà touché 230 pêcheurs dans le département de Mbour, selon le coordonnateur du Conseil local de la pêche artisanale (CLPA), Ndiaga Cissé.

Le 8 décembre, le Tribunal de grande instance (TGI) de Mbour a condamné à deux ans dont un mois ferme trois pères de famille accusés d’avoir fait embarquer leurs fils sur des pirogues de fortune pour émigrer clandestinement en Espagne.

Les trois prévenus dont le père d’Ousseynou Faye dit Doudou, un jeune footballeur qui voulait aller monnayer son talent en Espagne, ont été reconnus coupables de ‘‘mise en danger de la vie d’autrui’’, mais relaxés pour le chef de ‘‘complicité de trafic de migrants’’.

La justice leur reproche d’avoir fait embarquer leurs fils, âgés respectivement de 20, 16 et 18 ans, pour l’Espagne. Un voyage au cours duquel le plus jeune, Ousmane Faye dit Doudou, a péri tandis que les deux autres ont été rapatriés.

Les travaux de construction de la Cité financière de Sandiara ont été lancés, au mois de novembre, par le maire de cette commune du département de Mbour, Serigne Guèye, qui veut mettre en place une cité des finances, un ‘’instrument fondamental à vocation départementale, régionale voire nationale’’. L’objectif de ce projet est de rapprocher les industries implantées dans la commune des établissements financiers.

En septembre dernier, les autorités douanières, par la voix de Samba Dia, directeur du personnel et de la logistique à la Direction générale des Douanes, ont annoncé leur décision d’ériger une nouvelle école de formation dans la commune de Sandiara.

’’L’Administration des Douanes est en train d’exécuter un vaste programme de modernisation qui implique l’édification de nouvelles infrastructures. C’est dans ce cadre-là qu’on a décidé de bâtir une nouvelle école des douanes’’ à Sandiara, a notamment déclaré M. Dia lors d’une visite du site devant abriter celle nouvelle infrastructure qui sera bâtie sur 10 à 15 hectares.

D’un coût provisoire de 18 milliards de francs CFA, l’école disposera de ’’toutes les fonctionnalités’’ requises, avait assuré Samba Dia.

Le 25 septembre, le directeur de la sécurité publique, Modou Mbacké Diagne, a procédé à l’inauguration du nouveau bureau des passeports, au commissariat urbain de Mbour, en marge de la cérémonie d’installation officielle d’El Hadji Bayti Sène dans ses nouvelles fonctions de commissaire central de Mbour.

El Hadji Bayti Sène précédemment en poste à Rufisque remplaçait ainsi Mandjibou Lèye, promu commissaire central de Guédiawaye, dans la banlieue de Dakar.

Cette année a aussi été marquée par des problèmes de litige foncier, dont le plus en vue demeure celui opposant l’homme d’affaires Babacar Ngom aux populations de Ndengler dans la commune de Ndiaganiao et de Djilakh dans la commune de Sindia.

Plusieurs marches et des points de presse ont été initiés par des protestataires parmi lesquels le Collectif pour la défense des intérêts de Djilakh, réclamant la restitution des 225 hectares de terres dudit village attribués au PDG du groupe Sedima, Babacar Ngom.

Cette année, le Stade de Mbour (élite sénégalaise) a élu El Hadji Amadou Wade dit Asse, par acclamation, nouveau président du club, au cours d’une assemblée générale qui s’est tenue au stade Caroline Faye.

Deux autres candidats étaient en lice pour occuper ce poste, en l’occurrence Moussa Mbaye, directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, et Abdoulaye Guèye, jusque-là président par intérim, après la démission, en décembre 2020, de Saliou Samb.

Dans la même catégorie