ANP Zinder : L’Association Timidria organise un atelier de formation sur les mécanismes des textes et traités relatifs à l’esclavage au Niger ANG  Covid-19/Guiné-Bissau prolonga estado de calamidade até 10 de Outubro ANG Saúde pública/Parlamento infantil de Bafatá responsabiliza ao governo pela crise no sector sanitário ANG Turismo/Jornada  “Turismo Académico” recomenda maior atenção sobre  problemática de exploração de menores AIP  AIP/ Le PM s’enquiert de l’état de la musique ivoirienne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre Amadou Coulibaly lance le concours d’entrée à l’ISTC 2021 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des jeunes influenceurs formés sur l’exploitation des médias sociaux AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le GIE-APAZ veut intensifier la sensibilisation à la lutte contre le trafic illicite de l’anacarde dans le Gontougo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’édition 2021 du prix national des droits de l’Homme lancé sous le sceau de la Cohésion sociale AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ Des élus examinent les Directives africaines sur l’assainissement (Communiqué)

A NDIASSANE, LA BRIGADE SPÉCIALE D’HYGIÈNE VEILLE AU GRAIN


  5 Novembre      30        Société (35895),

   

Ndiassane, 5 nov (APS) – La brigade spéciale d’Hygiène de Tivaouane veille au grain pour minimiser les risques de contamination dans le contexte pandémique qui caractérise la 137-ème édition du Gamou de Ndiassane, a assuré son commandant l’adjudant Pathé Baldé.

Au terme du Gamou des Moustarchidines (mouvement religieux), il y a une semaine, au Champ des courses, la brigade spéciale a aussitôt redéployé son dispositif à Ndiassane, a fait savoir, à l’APS, l’adjudant Baldé.

La brigade travaille avec le comité d’organisation, la Croix rouge sénégalaise et l’UCG pour une bonne surveillance des conditions d’hygiène dans la cité religieuse, le temps de la manifestation religieuse, a-t-il renseigné.

Compte tenu de la pandémie de Covid-19, a-t-il indiqué, une vingtaine de lave-mains ont été distribués pour être positionnés à l’entrée de la mosquée, des familles religieuses de la localité, a-t-il dit.

Concernant l’hygiène alimentaire, autre domaine de compétence de la brigade, le commandant Baldé a assuré que la surveillance est en cours.

A ce jour, ’’une petite quantité de bouillon et de boisson gazeuse’’ a été saisie, a-t-il dit, évoquant le risque de voir des commerçants véreux profiter du Gamou pour tenter d’écouler leurs produits périmés.

Ce démembrement du service national d’hygiène identifie les dépôts d’ordures, en vue de leur enlèvement en relation avec l’Unité de coordination et de gestion des ordures (UCG), a expliqué le responsable, notant que la brigade a participé, samedi dernier, à une opération de nettoiement dans la localité.

Pour ce qui est des dépôts d’ordures sur la voie publique, l’adjudant Baldé dit privilégier la sensibilisation, au détriment de la répression, dans le cadre de cet événement.

’’Nous sommes là jusqu’au samedi’’, a-t-il dit, relevant que la brigade spéciale bouclera sa mission par une désinfection terminale de la grande mosquée et de la résidence du khalife, pour tuer les germes, avant de lever le dispositif.

Le Gamou ou Mawlid est l’évènement religieux célébrant la naissance du Prophète de l’Islam.

Dans la même catégorie