MAP SM le Roi félicite M. Mohamed Bazoum suite à son élection Président de la République du Niger ACP Haut Katanga: la recherche pointue au cœur d’un séminaire à UNILU ACP Kwilu : 3.900 kg d’arachides décortiquées récoltées aux champs de multiplication des semences de l’INERA Kiyaka ACP La Première Dame D. Nyakeru satisfaite de l’avancement des travaux de réhabilitation et de construction du « CFMA » ACP Le Chef de l’Etat lance bientôt les travaux d’aménagement des sites pour les 9èmes Jeux de la Francophonie ACP Visite de réconfort du gouverneur Gentiny Ngobila à la famille du patriarche N’Singa Udjuu ACP Le projet « Tufaulu Pamoja-Réussir ensemble » pour l’amplification de la voix des femmes dans la prise de décision ACP Le Regroupement politique  Zaïre a échangé avec le Premier ministre SamaLukonde ACP Lancement à Kinshasa de la première édition du Salon Congo éducation ACP Réglementation de la circulation des diplomates sur le territoire de la RDC

A PRAIA, LES DÉLÉGUÉS DE LA ZONE OUEST A AVAIENT L’ESPRIT À RABAT


  25 Janvier      24        Sport (5308),

   

Dakar, 25 jan (APS) – Les délégués de la zone ouest A de l’Union des fédérations ouest-africaines de football (UFOA) ont passé 48h à Praia (Cap Vert) pour parler du devenir du football zonal mais les esprits étaient tournés vers Rabat (Maroc) où auront lieu les élections générales de la Confédération africaine de football (CAF), le 12 mars prochain.

Deux candidats à la présidence de la CAF étaient présents à cette rencontre, le Sénégalais Augustin Senghor et le Mauritanien Ahmed Yahya.

Avec ces candidatures, la zone ouest A va briguer pour la première fois la tête de l’instance dirigeante du football continental.

Le conclave de Praia devait recevoir aussi les deux autres candidats à la présidence de la CAF mais cette option a été finalement abandonnée pour permettre aux délégués de discuter en priorité des problèmes concernant l’union zonale.

Refusant de transformer la rencontre en une tribune de campagne, les délégués ont aussi refusé la proposition d’une présidente de Fédération, absente des assises, et qui voulait que l’assemblée générale donne la possibilité à tous les candidats aux postes de présenter leur programme.

La proposition a été battue en brèche et le président de la zone, le Guinéen Antonio Souaré, a fini par accepter le principe de se consacrer à l’ordre du jour de la réunion qui a été évacué en moins d’une heure, samedi, après la tenue la veille (vendredi) du Comité exécutif.

Le budget et le Plan stratégique de développement ont été adoptés par le Comité exécutif depuis vendredi laissant la voie libre à l’Assemblée générale.

D’ailleurs, lors de l’AG, les trois responsables assis à la table en face des présidents de Fédération et des délégués, étaient tous candidats à des postes au Comité exécutif et au Conseil de la Fifa.

C’est le cas du président de la zone, le Guinéen Antonio Souaré qui doit ferrailler avec son 1-er vice-président le Libérien Mustapha Raji pour un poste au Comité exécutif.

Le Malien Mamoutou Touré Bavieux, 2-ème vice-président, est aussi candidat à un poste au Conseil de la Fifa.

Absente de la réunion, la Sierra Léonaise Isha Johansen est candidate pour représenter le continent au Conseil de l’instance dirigeante du football mondial.

Selon des observateurs, même l’organisation du tournoi de qualification de la CAN U17 est perçue par certains comme une possibilité d’offrir une tribune de campagne pour les élections générales du 12 mars prochain.

Prévue en décembre dernier en Sierra Leone, la compétition a été une première fois reportée en janvier, et samedi, les délégués n’ont pas réussi à y voir clair malgré ‘’le manque d’équipements du pays désigné’’ pour faire des tests IRM.

Le délégué sierra-léonais a proposé que la compétition soit maintenu dans son pays, les tests IRM se dérouleront à Conakry (Guinée), charge à son pays d’assurer le transport aérien des sélections vers le lieu de la compétition.

Une proposition qui va être soumise à la CAF mais d’emblée n’emporte pas l’adhésion de plusieurs responsables interrogés par l’APS, évoquant le coût prohibitif pour les délégation.

Augustin Senghor qui avait, au préalable, informé et invité les délégués, a lancé sa campagne africaine à la présidence de l’instance dirigeante du football africain.

Une présentation faite devant des journalistes, des présidents de Fédérations de la zone (Cap Vert, Guinée, Gambie, Guinée Bissau, Liberia). Le Mali et la Sierra Leone se sont faits représenter tandis que la Mauritanie était absente.

Dans la même catégorie