MAP L’engagement du Maroc en matière de coopération Sud-Sud est guidé par une Vision Royale clairvoyante plaçant l’élément humain au cœur des préoccupations APS UN LYCÉE À GÉNÉRATION FOOT POUR MIEUX METTRE EN EXERGUE ’’LA DIMENSION ÉDUCATIVE DU SPORT’’ ACP Une délégation de l’U.E reçue par le Président Félix-Antoine Tshisekedi APS MODERNISATION TITRES DE TRANSPORTS : LES PREMIÈRES CARTES GRISES NUMÉRISÉES REMISES À LEURS DÉTENTEURS APS PARIS : UNE SCULPTURE DE BRONZE EN HOMMAGE AU SCULPTEUR OUSMANE SOW APS FEMMES ET SCIENCE : LES DOCTORANTES SÉNÉGALAISES INVITÉES À PARTICIPER AU PROGRAMME L’ORÉAL/UNESCO AIB Burkina : naissance d’un parti pro-Kaboré AIB Burkina : une organisation de la société civile accuse le pouvoir de vouloir sa liquidation AIB Bertrand Traoré incertain, 3 autres joueurs forfaits contre la Mauritanie APS PLAIDOYER POUR UNE RÉFORME DU SECTEUR DE L’HYDRAULIQUE

Abdoulaye Diop préconise  »une nouvelle dynamique du digital work »


  28 Septembre      40        Téchnologie (906),

   

Dakar, 28 sept 2017 – (APS) – Le gouvernement doit travailler, de concert avec les collectivités locales et le secteur privé, à « une nouvelle dynamique pour favoriser le développement du digital work » auprès de la jeunesse sénégalaise, a préconisé, jeudi, à Dakar, le ministre de l’Emploi, de l’Insertion professionnelle et de l’Intensification de la main-d’œuvre, Abdoulaye Diop.

« Le savoir-faire et les compétences du numérique existent dans notre pays », ce qui doit amener l’Etat, les collectivités locales et le secteur privé à  »une nouvelle dynamique pour favoriser le développement du digital work auprès de notre jeunesse », a-t-il dit.

 »Bien au-delà des aspects techniques, la transformation digitale pose la question de la redéfinition du rôle de l’Etat, des collectivités locales et des entreprises », a expliqué Abdoulaye Diop à l’ouverture d’une  »journée d’échanges et de sensibilisation » du Conseil national du patronat (CNP).

Le ministre de l’Emploi, de l’Insertion professionnelle et de l’Intensification de la main-d’œuvre dit aussi être en phase avec les actions  »visant à sensibiliser les uns et les autres sur la transformation digitale et les mutations +emplois-métiers+ qu’elle engendre dans ce contexte de mondialisation ».

 »Face aux incubateurs numériques locaux, aux fonds d’investissement et de capital-risque régionaux, aux start-up génératrices de nouveaux emplois, les projets ne peuvent que revêtir le soutien de l’Etat », a-t-il souligné, avant d’annoncer la mise en place d’un « comité spécifique » pour la mise en œuvre des projets dédiés à ce secteur.

BK/ESF

Dans la même catégorie