AIP Baromètre des CEOs africains 2020 : La Côte d’Ivoire, pays le plus attractif pour les investisseurs (Etude) AIP Inter/ Alassane Ouattara appelle à une riposte collective contre la COVID-19 AIP Visite d’État: Des cadres de Manfla mobilisent les populations pour le meeting à Zuénoula AIP Visite d’Etat: 1.200 habitants du quartier Proniani de Sinfra connectés au réseau électrique AIP Visite d’État: CI-Energies soutient le secteur éducatif de Sinfra AIP Visite d’Etat: Ouattara va procéder à la mise sous tension électrique de trois villages de Zuénoula AIP Visite d’Etat: les villages de Baazra I, Baazra II et Klazra reconnaissants au chef de l’Etat AIP Visite d’Etat: Les travaux de bitumage de l’axe routier Sinfra-Bouaflé lancés AIP Inter/ Ouattara exprime sa gratitude aux partenaires internationaux engagés pour la réussite de l’élection présidentielle AIP Visite d’Etat : Plaidoyer pour l’électrification de la maternité de Baazra

ABDOULAYE DIOUF SARR : « CONTRE LA COVID-19, NOUS AVONS EU UNE STRATÉGIE DYNAMIQUE’’


  15 Septembre      37        Santé (7437),

   

Dakar, 15 sept (APS) – Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a loué le caractère dynamique de la stratégie mise en œuvre par les autorités sénégalaises pour faire face à la Covid-19.

« La stratégie mise en œuvre pour faire face à la Covid-19 a été dynamique, tenant compte de l’évolution de l’épidémie et des connaissances que nous avons de la maladie », a-t-il notamment dit dans un discours prononcé à l’ouverture des travaux de la revue intra-action portant sur la gestion de la pandémie au Sénégal.

Cette rencontre à laquelle il a pris part, par visioconférence, prend fin samedi prochain. Elle se tient à Somone (Mbour, ouest), en présence notamment de la représentante résidente de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Sénégal, docteur Lucile Imboua.

‘’Dès le mois de janvier 2020, notre pays avait élaboré un plan de préparation à la riposte avec différents domaines d’intervention regroupés dans une stratégie multisectorielle et multidisciplinaire autour du Comité national de gestion des épidémies (CNGE)’’, a rappelé Abdoulaye Diouf Sarr.

Il a ajouté que les mesures jugées ‘’nécessaires’’ ont été prises à chaque fois que de besoin, citant ainsi la déclaration de l’état d’urgence assortie d’un couvre-feu avec interdiction des manifestations publiques, de la circulation entre les régions, la suspension des enseignements dans les écoles et universités, la fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes, etc.

‘’Toutes ces mesures, associées à l’engagement des populations sensibilisées et mobilisées dans les communautés, ont permis de renforcer le système de riposte avec une prise en charge adéquate, à travers la décentralisation des tests de diagnostic biologique, la mise en place des procédures opérationnelles normalisées aux portes d’entrée, les actions d’accompagnement psychosocial renforcées en kits alimentaires et d’hygiène’’, a dit M. Sarr.

Dans les différentes stratégies adoptées par le Sénégal à travers les plans de préparation et de contingence, les principales fonctions sont réalisées conformément au règlement sanitaire international (RSI 2005), a souligné le ministre.

Ce règlement vise à ‘’aider’’ la communauté internationale à prévenir, protéger, contrôler et faire face aux maladies et événements de santé publique susceptibles de franchir les frontières et de menacer les populations dans le monde, comme la Covid-19.

Dans la même catégorie