MAP L’intégration économique régionale au cœur de l’Africa CEO Forum 2019 à Kigali AGP La 14ème session ordinaire de la conférence des chefs d’état de la CEMAC : Le Gabon représenté par Julien Nkoghé Békalé LINA About 4,500 Cases On Dockets Of Magisterial Courts Under Clearing – Korkpor LINA Gov’t Employees Warned Against Undermining Policies, Programs LINA NPA Boss Refutes Reports Of Redundancy MAP Ouverture à Marrakech des sessions ministérielles de la COM2019 MAP MCR, instrument clé pour atteindre les objectifs de développement en Afrique (commission de l’UA) MAP A 34 ans, la boxeuse kényane Fatuma Zarika n’envisage pas encore de jeter les gants GNA Two Hundred thousand cashew seedlings for farmers in Kwahu Afram Plains North GNA Takoradi office of GRA educates businesses

 »Accès des femmes à l’information, opportunités et défis » thème d’une Conférence-Publique ce mardi à la Maison de la Presse


Niamey, 15 Mai(ANP) – ‘’ Accès des femmes à l’information, opportunités et défis’’ thème d’une conférence publique organisée ce mardi à la Maison de la Presse, à Niamey, par l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique, en collaboration avec  l’Association des Professionnelles Africaines de la Communication, Section du Niger (APAC-Niger).
Introduite par le  Président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC, organe de régulation des médias), Dr Sani Kabir, cette conférence entre dans le cadre des activités  de’’ la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse’’ et de la ‘’Journée Nationale de la Femme Nigérienne’’ célébrées respectivement, le 3 et le 13 Mai 2018.
la Directrice du Centre Culturel Américain, Mme Denyse A. Kirkpatrick, a dans une intervention, declaré que  » c’est vraiment une source d’inspiration que les femmes nigériennes qui constituent de par les statistiques officielles, plus de la moitié de la population nigérienne, s’ approprie le combat et la défense de la liberté d’accès, de traitement, de publication et de diffusion de l’information à travers une presse indépendante jouissant des garanties de sécurité ».

 »Récemment, a-t-elle rappelé, une cinquantaine d’élèves composés de jeunes filles et de garçons issus des huit Régions du pays, se sont retrouvés à Niamey, sur invitation  de l’Ambassade des États-Unis au Niger, pour assister à un programme financé  par le Gouvernement américain intitulé  »Modèle des Nations Unies Unies » ou  »Model UN ».

 »Nous avions demandé à ces jeunes de se focaliser sur un thème qui nous intéresse tous, la question vitale de la liberté de la presse’ ‘ a ajouté, Mme Denyse, affirmant que  »l’Ambassade des États-Unis au Niger continuera à plaider pour La cause d’une presse Libre et pour l’émergence d’un corps de journalistes professionnels hautement qualifiés et formés, qui adhèrent à l’éthique et aux règles de référence de leur métier ».

Et la Patronne du Centre Culturel Américain de poursuivre  »nous continuerons à appuyer les femmes journalistes qui doivent souvent faire face à des barrières importantes dans l’accomplissement de leur tâche…  » .

La Présidente d’APAC-Niger, Mme Amina Niandou, a, pour sa part, souligné que  » l’importance de l’accès à l’information pour les citoyens et les citoyennes n’est plus à démontrer dans la mesure où une personne qui dispose de la bonne information peut prendre des décisions éclairées, susceptibles d’améliorer ses conditions de vie, l’accès à l’information contribue aussi à la jouissance des droits humains fondamentaux  ».

 »Cependant, a-t-elle fait remarquer, cet accès à l’information est inégalitaire dans notre société car les femmes, en raison de leurs conditions socioéconomiques et les barrières culturelles, ont des difficultés à trouver la bonne information notamment celle qui peut faciliter son autonomisation économique, sa participation politique et d’une manière générale, l’amélioration de son bien-être quotidien ».

 »Le droit à l’information est un des éléments clés de la citoyenneté, c’est pourquoi, améliorer l’accès à l’information des femmes, c’est favoriser leur accès à la sphère publique afin qu’elles puissent faire entendre leurs voix de manière intelligible et soutenue » a déclaré, Mme Amina Niandou.

 »C’est le lieu de dire que toutes les fractures et barrières qui empêchent les femmes d’accéder à l’information, d’après elle, doivent être levées, car comme le dit l’adage, celui qui a l’information a le pouvoir, et ce pouvoir ne devrait pas être détenu uniquement par les hommes ».

M.Saidou Arji, Consultant/médias et gouvernance, était intervenu pour édifier le public sur l’accès à l’information.

MTM/AMC/ANP/MAI 2018

Dans la même catégorie