APS KAOLACK : DEUX JOURS DE CONSULTATIONS MÉDICALES GRATUITES POUR LES POPULATIONS DE TOUBA NDORONG APS PLUS DE 200 MILLIONS CFA INVESTIS PAR LE 3FPT DANS LA RÉGION DE KAFFRINE EN 2018-2019 (RESPONSABLE) APS SAINT-LOUIS : UNE ASSOCIATION EN QUÊTE DE PARCELLES POUR UNE FERME-ÉCOLE APS KAOLACK : LES MEILLEURS ÉLÈVES DU DÉPARTEMENT RÉCOMPENSÉS MAP 39è Championnat arabe du golf : Le Maroc confirme sa suprématie APS DIABÈTE, HÉPATITE B, CHOLESTÉROL : SÉANCES GRATUITES DE DÉPISTAGE AU CICES, À PARTIR DE MARDI APS UNE THÈSE DE DOCTORAT SUR LES PROCÉDURES PÉNALES DÉROGATOIRES REÇOIT LA MENTION « TRÈS HONORABLE » APS L’UCAD SERA À 20.000 LITS D’ICI 2021 (DG COUD) GNA Be conscious of the products you consume this yuletide- FDA GNA One Facility One Fire Extinguisher project kick starts at Achimota

Addis-Abeba : L’AFZO change d’appellation et devient l’Organisation Africaine des Zones Economiques


  20 Novembre      90        Economie (6933),

   

Rabat, 20/11/2019 (MAP) – L’Organisation Africaine des Zones Franches (AFZO) présidée par le Maroc a changé d’appellation et devient l’Organisation Africaine des Zones Economiques, à l’issue de son assemblée générale tenue au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba.

La nouvelle désignation de l’Organisation a été dévoilée mardi soir lors d’une cérémonie à laquelle ont pris part l’Ambassadeur Représentant Permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et la CEA-NU, Mohamed Arrouchi, le Président et le secrétaire général de l’organisation respectivement Mehdi Tazi Riffi et Ahmed Bennis, et l’ensemble des membres ayant pris part à la 4ème édition de la Convention annuelle des zones économiques africaines tenue dans la capitale éthiopienne.

Avec cette nouvelle appellation «Organisation Africaine des Zones Economiques», l’association pourra accueillir davantage de membres et donner la possibilité à des zones qui ne s’identifient pas au sein de l’organisation de pouvoir l’intégrer.

Les zones économiques englobent l’ensemble de la communauté en charge de développement des zones industrielles, des zones économiques, des zones franches et non franches, des ports secs, des zones qui sont en lien avec l’industrie de la logistique et du commerce dans toute l’Afrique, a souligné le secrétaire général de l’organisation, Ahmed Bennis.

«Au sein de l’association, nous travaillons ensemble avec nos partenaires afin de promouvoir les zones économiques en Afrique avec un seul objectif : accélérer l’industrialisation dans le continent et partant créer des opportunités pour la jeunesse africaine», a soutenu M. Bennis.

Revenant sur le bilan de cette 4ème convention placée sous le thème «Zones économiques, accélérateurs de l’industrialisation en Afrique», M. Bennis a mis l’accent sur l’importance des conclusions prises par les 220 délégués représentants 43 pays membres de l’organisation.

«A travers cet évènement, nous avons pu échanger avec plus de 30 experts sur des problématiques qui sont d’un intérêt important pour les opérateurs», s’est réjoui le secrétaire général de l’association, notant que la Communauté a été très intéressée par les conclusions issues de cette édition et qui sont à même de favoriser le renforcement du positionnement des zones économiques en Afrique.

Placée sous le thème «Zones économiques, accélérateurs de l’industrialisation en Afrique», cette 4ème rencontre annuelle qui intervient après la conférence d’Abidjan, a été marquée par la participation de 220 délégués représentants 43 pays dont 60 zones économiques africaines, 30 experts, ainsi que plusieurs représentants d’autorités gouvernementales, d’institutions internationales et d’organisations publiques et privées.

Les thématiques abordées durant cette conférence, organisée avec le soutien du département du commerce et de l’industrie de la commission de l’Union Africaine, portent sur les défis et modèles de développement des zones économiques en Afrique, le rôle de la logistique au service de la compétitivité, et l’importance de la formation et le développement des compétences.

L’Organisation est une association regroupant les zones économiques africaines. A ce titre, elle constitue la plateforme d’échange et de partage des modèles de développement des zones économiques en Afrique. L’Organisation compte à ce jour 72 membres représentant 37 pays africains.

Tanger Med est fortement engagé depuis la création de l’Organisation dans son développement et dans la promotion de ses activités, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie