GNA Security Personnel, Casual Workers take up nurses minor roles in hospitals GNA Majority Leader calls for reforms in parties’ structure to stem monetization GNA Epixode encourages healthy rivalries among musicians GNA Kotoko donates to juvenile footballers involved in accident GNA Kotoko seeks growth through solid administrative structures ANGOP Covid-19: Angola regista 119 novos casos GNA Panpansokroke launches four-year development plan GNA Vice President Bawumia inaugurates Oti Regional House of Chiefs GNA Hospitals in Takoradi record low OPD attendance. GNA Validation workshop on the updated child marriage toolkit opens in Kumasi

Affichage des listes électorales biométriques à Maradi


  17 Juillet      5        Politique (11271),

   

Maradi, 17 juillet (ANP)- La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a procédé en début de cette semaine à l’affichage des listes électorales biométriques.

Cet affichage qui durera deux semaines va permettre aux électeurs qui se sont faits enrôler de porter des corrections en cas d’erreur sur leurs cartes électorales biométriques.

Les listes des enrôlés sont affichées dans tous les centres d’enrôlement de la commune. L’arrondissement communal Maradi III, par exemple, compte 49.954 électeurs enrôlés répartis comme suit : Ali Dan Sofo, 16.382, Bourja 9.163, Dan Goulbi, 3589, Hassaou 1295, Limantchi 2085, Maradawa 9610, Dan Daka 7830.

Dès l’entame de ces affichages, un engouement des populations est né, et les centres d’enrôlement étaient pris d’assaut. Tout se passe dans le calme sans problème majeur. Les principales réclamations sont entre autres les corrections à porter sur les noms, et sur la qualité des images.

Selon M. Mamane Laminou dit Sarki, acteur de la société civile et rapporteur de l’arrondissement communal III de Maradi dans le cadre du fichier biométrique, il y a des problèmes urgents que la CENI doit résoudre.

‘’Sur le terrain, on ne relève que la présence des transcripteurs. Les agents d’enrôlement ne sont pas là, et pourtant, ils devraient porter les corrections au fur et à mesure’’ a-t-il confié.

Pour lui il y a une crainte, celle de ne pas pouvoir porter toutes les corrections, vu le nombre important de réclamations.

Au niveau de l’affichage, il estime que le CENI n’a pas placé dans les centres d’affichage les moyens qu’il faut.

‘’Dans certains centres, c’est juste quelques contre-plaqués qui ont été placés. Pour la plupart des centres, c’est sur les murs des salles de classe et autres établissements que cet affichage a eu lieu’’ a-t-il regretté.

C’est pourquoi il estime que la CENI doit se ressaisir pour mieux répondre à la sollicitation de la population.

Toutefois il s’est félicité de l’engouement de la population autour de la quête de ce document précieux.

Rappelons que 2020-2021 est une année d’élections au Niger. Cependant la CENI et le processus d’enrôlement ayant abouti à l’élaboration de ce fichier électoral biométrique provisoire sont toujours contestés par les partis politiques de l’opposition qui reprochent au processus de ne pas être issu d’un consensus politique.

Dans la même catégorie