APS L’ASSU OFFRE DES CONSULTATIONS MÉDICALES GRATUITES POUR LANCER SES ACTIVITÉS ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes

« Africa Fertilizer Complex » vise à approvisionner les marchés africains en différentes catégories d’engrais (directeur)


Rabat, 01 févr. 2016 (MAP) – « Africa Fertilizer Complex » se propose d’accompagner le développement des marchés africains, en les approvisionnant, de manière continue, de différentes catégories d’engrais, a affirmé Ahmed Mahrou, directeur de cette usine de production d’engrais dédiée entièrement à l’Afrique, inaugurée lundi au complexe industriel de Jorf Lasfar par SM le Roi Mohammed VI.

Dans une déclaration à presse à l’occasion de cette inauguration, M. Mahrou a souligné que « Africa Fertilizer Complex », qui permet la création de 380 postes d’emploi stables, se veut un projet intégré, privilégiant essentiellement l’innovation technologique et environnementale.

Et d’ajouter que ce projet entièrement indépendant devrait approvisionner l’usine de dessalement d’eau de mer en énergie, ce qui permettra de couvrir les besoins en eaux industrielles sans avoir recours aux eaux conventionnelles ».

« Africa Fertilizer Complex » compte une unité de production d’acide sulfurique dotée du système HRS (Heat Recovery System), qui permet de récupérer l’énergie sur l’acide chaud, habituellement refroidi à l’eau de mer qui est rejetée. L’énergie récupérée permet une production électrique supplémentaire de 9 MW et une réduction de la consommation d’eau de mer de 3000 m3 /h équivalent à une consommation d’énergie de pompage de 1MW.

Autre innovation de l’usine, est la récupération de l’énergie des cheminées de l’unité des engrais (Gaz Heat recovery). Ainsi, les gaz chauds des cheminées de l’unité des engrais, avant leur rejet, sont utilisés pour évaporer l’ammoniac, au lieu de l’utilisation de la vapeur moyenne pression.

SB—TRA.
MR.

Dans la même catégorie