ACP L’épidémie d’Ebola dépasse le cap de 1900 cas au Nord-Est de la près de 10 mois après sa déclaration AIP Côte d’Ivoire/ Don de kits d’accouchement aux mamans de la maternité du CHU de Yopougon MAP La Chambre des représentants poursuit l’institutionnalisation de la coopération avec les parlements africains sur la base d’une diplomatie solidaire (M. El Malki) ACP RDC: Les travaux de réparation des dragues d’Inga presque terminés, selon l’Ir Ngoyi AIP Côte d’Ivoire-PS Gouv 2019-2020/ Les villes doivent se soutenir dans leur développement (Ministre) ACP RDC: Trois missions d’observation électorale recommandent la révision de la loi électorale MAP Attaque contre une église dans le nord du Burkina Faso: trois morts ACP RDC: La DGM accorde deux mois aux étrangers en séjour irrégulier en RDC pour se mettre en ordre AIP Côte d’Ivoire/ Célébration éclatée des festivités socio-culturelles dans les maternelles de l’IEP de Niakara ACP Entrée en fonction du chef de la maison civile du Président de la République

Afrique de l’Ouest : Lancement à Abidjan du projet « 50 millions de femmes ont la parole »


Rabat, 15/05/2018 (MAP) – Un atelier de lancement d’un projet ouest-africain d’autonomisation de la femme baptisé « 50 million Women Speak Platfom » ou « 50 millions de femmes ont la parole » s’est ouvert, mardi dans la capitale économique ivoirienne Abidjan.

« Les femmes entrepreneures demeurent confrontées à des obstacles liés au genre, notamment la faiblesse d’instruction, de formation entrepreneuriale et des droits de propriété qui les empêchent de disposer de garanties et d’actifs tangibles », a expliqué la Commissaire des affaires sociales et Genre de la Communauté économique et des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) Madame Siga Fatima Jagne.

Mme Siga a souligné que ces barrières juridiques compromettent leurs activités économiques et culturelles et entravent leur avancée dans les affaires.

De manière pratique, le projet « 50 millions de femmes ont la parole » offrira aux femmes entrepreneures une plateforme de réseautage qui les reliera les unes aux autres », a-t-elle ajouté.

Pour sa part, le représentant résidant de la CEDEAO en Côte d’Ivoire, Babacar Carlos Mbaye, a fait remarquer que « lorsque 50 millions de femmes arriveront, en Afrique, à se parler et à échanger sur leurs opportunités d’affaires, des pas de géant seront franchis et nous assisterons beaucoup mieux à leur autonomisation économique et financière ».

« 50 million Women Speak Platform » est un projet financé par la Banque africaine de Développement à hauteur de 8 milliards de FCFA sur 3 ans en partenariat avec la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Marché Commun de l’Afrique d’orientale et Australe (COMESA) et la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC).

Il vise à faciliter l’autonomisation des femmes à travers la création d’une plateforme virtuelle pour le réseautage et le partage d’informations dans le but d’améliorer leur capacité d’accès à l’information financière et non financière.

Dans la même catégorie