ANGOP L’UE consacre 12 millions d’euros aux programmes de résilience ANGOP La Réserve fédérale accompagne les réformes économiques en Angola ANGOP L’Angola et les Etats-Unis reprennent l’accord sur le commerce ANG Transferência de João Félix por 120 milhões de euros pulveriza recordes AGP Conakry-Kaloum: Les conseillers communaux valident l’application du Plan de Développement Local ANG Presidente da República nega nomeação de DSP ao cargo de primeiro-ministro AGP Conakry: Fin des travaux de la conférence intergénérationnelle des femmes et filles leaders pour la paix et la sécurité AGP Évasion ratée: Un fugitif réembarqué avec une balle dans la jambe AGP Koundara : un poste de santé pour les populations du district de Guingan APS DES DÉCIDEURS GOUVERNEMENTAUX FORMÉS À LA SÉCURITÉ SANITAIRE

Afrique du Sud: La confiance des investisseurs à son niveau le plus bas depuis 7 mois


  10 Avril      80        Economie (23962),

   

Rabat, 10/04/2019 (MAP)- La confiance des investisseurs dans les perspectives de l’économie sud-africaine a reculé, en mars dernier, à son niveau le plus bas depuis 7 mois, a indiqué mercredi la chambre sud-africaine du commerce et de l’industrie (SACCI).
Selon la chambre, l’indice de confiance a atteint 91,8 points en mars dernier contre 93,4 points un mois auparavant.
Cette baisse est due aux opérations de coupure du courant mises en œuvre par la compagnie nationale d’électricité (ESKOM) depuis février dernier. Selon SACCI, ces coupures sont les plus graves dans le pays depuis 10 ans.
Ces délestages interviennent suite aux dysfonctionnements au niveau de la production d’Eskom, frappée par une grave crise financière. La dette de la compagnie s’élève à environ 30 milliards de dollars.
Cette crise de l’électricité vient aggraver le ralentissement économique dont souffre l’Afrique du Sud depuis plus de cinq ans.
Cette semaine, le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM) ont revu à la baisse leurs prévisions de croissance pour l’économie sud-africaine en 2019.
Le FMI estime que le Produit intérieur brut sud-africain devra enregistrer une croissance de 1,2 pc en 2019 contre une prévision initiale de l’ordre de 1,4 pc.
Pour sa part, la BM s’attend à une croissance de 1,3 pc en 2019 contre 1,8 pc prévu initialement.

Dans la même catégorie