APS VERS LA MISE EN PLACE D’UN CENTRE AÉRÉ ET D’UN HÔPITAL DE L’UMEFP APS SRAJ : LE SÉNÉGAL VEUT S’APPUYER SUR « L’ENCADREMENT » ET LA « BONNE APS LE PAIS PRÉSENTÉ AU COURS D’UN CDD À NIORO ACP Ministère du Budget : deux grandes performances à l’actif de Pierre Kangudia ACP Deux millions des tonnes des frets par an attendues du trafic entre le pont Kinshasa-Brazzaville d’ici à 2025 ACP L’ouvrage « Plaidoyer pour la bonne gouvernance et le développement » porté sur les fonts baptismaux APS KAOLACK : DES PROJETS POUR 144 MILLIARDS DE FCFA ENTRE 2012 ET 2018 APS PÊCHE ARTISANALE : UNE ACADÉMIE POUR RENFORCER LES RELATIONS AVEC LE MONDE DE LA RECHERCHE APS SITUATION ALIMENTAIRE : AUCUN DÉPARTEMENT N’EST EN PHASE DE CRISE, SELON LE SE/CNSA ACP Déploiement des Kits électoraux de la CENI au Kwango et au Kwilu

Afrique du Sud: La confiance des investisseurs de nouveau en berne sur fond d’une dégradation continue de la situation économique du pays


  12 Septembre      13        Economie (21002), Photos (19781),

   

Rabat, 12/09/2018 (MAP)- L’indice de la confiance des investisseurs dans les perspectives d’avenir de l’économie sud-africaine a de nouveau enregistré une baisse au mois d’août dernier, un affaiblissement qui traduit la situation économique peu confortable de ce pays le plus industrialisé du continent africain.

L’indice (BCI), élaboré par la chambre de commerce sud-africaine, s’est établi à 90,5 points au mois d’août contre 94,7 points en juillet.

Cet affaiblissement intervient suite au déclin des exportations des marchandises, la baisse de la valeur de la monnaie sud-africaine, le rand, et la hausse de l’inflation, explique la chambre.

Le rand a perdu environ 16 pc de sa valeur par rapport au dollar américain depuis janvier dernier, au moment où l’inflation a atteint 5,1 pc.

Rappelons que l’indice de la confiance des investisseurs a atteint son plus haut niveau en janvier dernier dans le sillage de l’élection de Cyril Ramaphosa, en décembre 2017, à la tête du Congrès National Africain (ANC, au pouvoir depuis 1994) en remplacement du très controversé Jacob Zuma.

Cependant, l’élan d’espoir suscité par la montée en force de Ramaphosa s’est vite évaporé sous le coup d’une grave crise économique et sociale, encadrée par un ralentissement économique qui dure depuis des années.

La chambre de commerce sud-africaine souligne, dans ce contexte, que l’environnement positif ayant accompagné l’arrivée au pouvoir de Ramaphosa a cédé à l’incertitude.

Cette situation a porté atteinte à l’image de l’Afrique du Sud en tant que destination des investissements, déplore la chambre.

Dans la même catégorie