APS PAPE CHEIKH DIOP REJOINT ALFRED GOMIS À DIJON APS LE KHALIFE DE MÉDINA BAYE INHUMÉ DANS UNE GRANDE FERVEUR RELIGIEUSE ANGOP  Covid-19: Angola com 88 novos casos e dois óbitos APS DÉBUT DES OBSÈQUES DE CHEIKH AHMAD TIDIANE IBRAHIMA NIASS À MÉDINA BAYE ACI Congo/Télécommunications : Redéfinir les conditions nécessaires pour la transformation digitale de l’Afrique AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle : les populations de Divo instruites sur le contentieux de la liste électorale et le parrainage des candidats AIP Côte d’Ivoire-AIP/L’UNICEF envisage d’apporter une assistance financière à 4.000 familles vulnérables GNA Ghana: World Peace Volunteer commends EC for successful registration exercise AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Année 1960, « marathon des fêtes » de l’indépendance en Afrique GNA Ghana: Youth urged to take advantage of training programmes to empower themselves

Afrique du Sud: La situation fiscale du pays face à de «graves risques» (Trésorerie nationale)


  11 Juillet      22        Economie (9254), Finance (455),

   

Rabat, 11/07/2019 (MAP)- La Trésorerie sud-africaine a tiré la sonnette d’alarme, mercredi, au sujet de la situation fiscale du pays, soulignant que cette nation d’Afrique australe fait face à de «graves risques» fiscaux.
Ces risques sont liés en particulier à l’affaiblissement continu de la croissance économique et l’incertitude qui assombrit les revenus de ce pays désignés parmi les plus avancés du continent africain, a dit la Trésorerie sud-africaine dans son rapport 2019/2020.
L’économie sud-africaine, qui vit au rythme d’un ralentissement qui dure depuis 2013, s’est contractée de 3,2 pc au deuxième trimestre de l’année en cours, soit la plus faible performance depuis une décennie.
Ce résultat intervient au moment où le plan de relance économique proposé par le président Cyril Ramaphosa bute notamment sur les divisions qui déchirent le Congrès national africain (ANC), le parti qui dirige l’Afrique du Sud depuis la fin de l’apartheid en 1994.
«Les risques qui guettent la situation fiscale du pays demeurent importants», a dit la Trésorerie, qui cite aussi parmi ces risques la mauvaise situation financière de la quasi-totalité des entreprises publiques.
Les grandes entreprises publiques, dont la compagnie nationale d’électricité (ESKOM), la compagnie aérienne nationale (SAA) et la compagnie d’armement (Denel), font face à une profonde crise financière les poussant à demander un plan de sauvetage du gouvernement.
La situation d’ESKOM est particulièrement inquiétante, la compagnie faisant face à une dette qui excède 30 milliards de dollars US. La compagnie a introduit depuis le début de 2019 des opérations de délestage à travers le pays.

Dans la même catégorie