APS Le partenariat public-privé,  »une alternative au financement des infrastructures » (PM égyptien) APS Mahawa Sémou Diouf installé comme président de la Cour de justice de l’UEMOA MAP Le CPS de l’UA adopte la «Déclaration de Tanger» sur la promotion du lien Paix-Sécurité-Développement et décide de la soumettre au Sommet de l’UA MAP RDC: L’ONU alerte sur la crise de la faim, la « plus grande » en Afrique MAP Afrique du Sud : Dix morts dans deux fusillades au Cap-Oriental ATOP Vo/ Santé : revue annuelle des activités 2022 du district sanitaire ATOP Kozah/ Promotion de l’entreprenariat : les opportunités offertes aux PME par la loi de finances 2023 expliquées aux entrepreneurs de la kara ATOP Visite du Président Faure Gnassingbé au Gabon : des questions bilatérales, régionales, continentales et internationales évoquées APS Hôpital Amath-Dansokho : plus de 10 000 consultations et 700 scanners réalisés en 2022 (directeur) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plus de 3000 actes d’insécurité en 2022 dans l’espace des sept pays ayant ratifié l’Initiative d’Accra

Afrique du Sud : L’assassin de la figure anti-apartheid Chris Hani poignardé en prison


  29 Novembre      11        justice (192),

   

Johannesburg, 29/11/2022 -(MAP)- L’assassin de la figure de la lutte anti-apartheid en Afrique du Sud, Chris Hani, tué en 1993 juste avant les premières élections démocratiques du pays, a été poignardé mardi en prison, a indiqué le Département des services correctionnels.

« Janusz Walus a été poignardé au cours de l’après-midi par un autre détenu dans la prison de la capitale Pretoria où il expiait sa peine », a déclaré le porte-parole du département, Singabakho Nxumalo, soulignant que « son état est stable alors que tous les soins nécessaires lui sont prodigués ».

Âgé de 69 ans, l’immigré polonais lié à l’extrême droite blanche sud-africaine durant le régime de l’Apartheid devait être libéré jeudi prochain après une trentaine d’années passées derrière les barreaux.

Après plusieurs demandes refusées, la Cour constitutionnelle, juridiction suprême en Afrique du Sud, lui a accordé la semaine dernière la liberté conditionnelle.

Réagissant à cette décision, plusieurs dizaines de personnes ont manifesté dans la ville de Johannesburg à l’initiative de responsables du Congrès national africain (ANC au pouvoir) et du Parti communiste sud-africain (SACP).

Chris Hani, 50 ans, était un leader communiste et un haut responsable de la branche armée de l’ANC lorsqu’il a été tué par balles dans l’allée de son garage en 1993.

L’assassinat avait exacerbé les tensions raciales et provoqué de violentes émeutes dans les townships d’une Afrique du Sud secouée par les derniers soubresauts du régime raciste.

Dans la même catégorie