AIP L’ivoirienne Mariame Diaby appelle les Etats membres de la CEEAC à soutenir l’entrepreneuriat féminin MAP Nigeria: Le nouveau président promet d’unir et sécuriser le pays MAP La Zambie salue « les efforts constants » déployés par le Maroc sous la conduite de SM le Roi en faveur du développement de l’Afrique AIP Depuis Marrakech, la Palestine et le Mali souhaitent plus de justice et de solidarité internationale autour de leurs causes ACI Afrique-Centrale/ Un accord-cadre pour résoudre les questions liées aux droits humains AIP La Côte d’Ivoire est exempte de COVID-19 au 29 mai 2023 (Ministère) AIP La rupture d’une conduite à la base de la perturbation de la fourniture en eau à Yopougon (Ministre) AIP Bouaké Fofana s’enquiert de la mise en œuvre de l’opération « Saisons des pluies zéro victime c’est possible » AIP Lutte contre la piraterie maritime: Des initiatives sans coordination adéquate accablent les pays du Golfe de Guinée (Expert) ANP Le Président Mohamed Bazoum préside une réunion du Conseil National de Sécurité (CNS)

Afrique du Sud : le gouvernement appelé à protéger la classe moyenne


  20 Août      116        Développement humain (274),

 

Rabat, 20/08/2020 (MAP)- Le gouvernement sud-africain est appelé à protéger la classe moyenne devenue plus vulnérable à cause de la pandémie du coronavirus, a indiqué jeudi le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

De plus en plus de ménages appartenant à la classe moyenne inférieure glissent en dessous du seuil de pauvreté, a indiqué l’organisme onusien dans une étude sur l’impact de la crise sanitaire du covid-19 sur la situation socio-économique de l’Afrique du Sud.

Le confinement mis en place par les autorités a exacerbé les inégalités sociales et aggravé la pression financière sur les populations défavorisées, a noté le PNUD, signalant qu’au moins 34 pc des ménages sud-africains sont susceptibles de sortir de la classe moyenne.

La croissance économique du pays devrait continuer à ralentir en 2020, a estimé l’institution, exhortant le gouvernement à accélérer les efforts pour éviter une crise humanitaire dans le pays.

L’économiste au sein du PNUD, Fatou Leigh, a fait savoir que pas moins de 80.000 Sud-Africains supplémentaires devraient être affectés par le chômage en raison de la pandémie.

« Les autorités du pays doivent adopter une approche différenciée en termes de soutien aux personnes affectées par la crise », a-t-elle dit.

L’Afrique du Sud était en récession avant la pandémie, avec un chômage affectant 31,1 pc de la population active, un record depuis plus de 17 ans. (MAP).

Dans la même catégorie