MAP Coupe de la CAF (5è journée/Groupe C): L’AS FAR se qualifie pour les quarts après sa victoire sur Pyramids (1-0) MAP Centrafrique : neuf Chinois tués par des hommes armés dans le centre du pays MAP Est de la RDC: une vingtaine de civils tués, reprise des combats avec le M23 MAP LDC Afrique/Escale de l’avion du WAC au Gabon: Le VP du club rassure sur l’état « physique et moral » des joueurs MAP Sénégal/Présidentielle 2024: l’ancien PM Abdoul Mbaye investi sur la promesse de n’exercer qu’un seul mandat MAP Commémoration à Johannesburg de la Journée du Parlement panafricain MAP Guinée: l’opposition reporte une manifestation prévue lundi pour « donner une chance aux discussions » avec le pouvoir MAP 4ème journée de la BAL: L’As Douane du Sénégal enchaîne avec une deuxième victoire, le Stade Malien se relance MAP Le Cameroun et la Guinée équatoriale signent un accord d’exploitation de champs pétroliers et gaziers transfrontaliers MAP Ghana: Au moins 5 morts dans le naufrage d’un bateau

Afrique du Sud : L’industrie du charbon appelée à contribuer à la transition énergétique (ministère)


 

Johannesburg, 02/02/2023 -(MAP)- L’industrie du charbon en Afrique du Sud est appelée à innover pour contribuer à la transition énergétique et favoriser une économie à faible émission de carbone, a indiqué jeudi la vice-ministre des Ressources minérales et de l’énergie, Nobuhle Nkabane.

«Ce secteur qui assure la plus grande partie de la production énergétique du pays doit investir dans des technologies qui atténuent la pollution, à l’instar du projet de captage et de stockage du carbone déjà mis en oeuvre», a déclaré Mme Nkabane lors de la 18e Conférence annuelle du charbon d’Afrique australe, organisée au Cap (1500 km de Pretoria).

Soulignant qu’il existe d’autres technologies permettant de réduire la pollution due au charbon, telles que le mélange des sources fossiles avec de l’ammoniac, elle a insisté sur l’importance de trouver des solutions scientifiques concrètes pour défendre l’avenir du charbon dans le pays.

La vice-ministre a relevé à cet égard que si le développement des énergies renouvelables continuera d’être favorisé par le gouvernement, le charbon restera essentiel pour produire l’électricité.

«Dans le cadre du Plan intégré des ressources (IRP) adopté en 2019, l’Afrique du Sud s’engage à produire 1.500 MW d’électricité en s’appuyant sur le charbon propre», a-t-elle poursuivi.

La responsable a signalé à cet égard que ceci permettra à l’industrie du charbon de prouver qu’elle peut fonctionner avec moins d’émissions de carbone, conformément à la politique nationale en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

L’Afrique du Sud, première puissance industrielle du continent, est extrêmement dépendante du charbon pour sa production d’électricité. Elle figure au quatorzième rang des pays les plus pollueurs de la planète, selon Greenpeace.

Le secteur minier est l’un des piliers majeurs de l’économie sud-africaine, mais sa réputation d’être l’un des plus grands émetteurs de gaz à effet de serre soulève des questions sur le rôle qu’il est censé jouer en matière de lutte contre les changements climatiques et de transition énergétique.

Selon tous les indicateurs, l’Afrique du Sud reste un mauvais élève quand il s’agit de se conformer aux normes internationales de réduction des émissions. En 2021, ce pays d’Afrique australe a été classé au 12eme rang mondial en termes d’émission de gaz à effet de serre.

La lenteur des progrès vers un système énergétique durable et abordable est également pointée du doigt. L’Afrique du Sud a été aussi classée en queue de peloton par l’indice de transition énergétique (ETI) du Forum économique mondial (WEF), en occupant le 110 è rang sur 115 pays.

Dans la même catégorie