GNA Monitoring hazardous substances is incomplete without EPA-Dr Kokofu GNA Religious Minister encourages Ghanaians to take COVID-19 vaccine GNA ArtRight Foundation donates to CCTH children’s ward GNA Customs Officials undertake COVID-19 Vaccination GNA Bono East Regional Child Protection Committee inaugurated APS PRÉSIDENCE DE LA CAF : UNE CÉRÉMONIE DE ‘’L’UNITÉ DU FOOTBALL AFRICAIN’’, SAMEDI À NOUAKCHOTT ATOP LE PROJET DE VULGARISATION DE BONNES PRATIQUES D’AGROECOLOGIE LANCE ATOP POUR PLUS DE COMPETITIVITE: LE PAL DEMATERIALISE TOTALEMENT LES PROCEDURES D’ENLEVEMENT DES MARCHANDISES ET DE PAYEMENT EN LIGNE ATOP JUBILE DE LAVANDE DE L’ATOP : L’AGENCE APPELEE A « SE REINVENTER » AIP L’Inde met 50.000 doses de vaccin anti covid -19 à la disposition de la Côte d’Ivoire

Afrique du Sud : Plan d’urgence pour lutter contre la criminalité


  20 Février      14        Société (29504),

   

Johannesburg, 20/02/2021 -(MAP)- L’Afrique du Sud a mis en place un Plan d’urgence pour lutter contre la criminalité qui a pris des proportion alarmantes ces derniers mois, a révélé vendredi la Direction du Service de police sud-africain (SAPS).

« Un plan de redressement sera exécuté d’urgence dans quatre provinces du pays où les taux de criminalité sont extrêmement élevés », a indiqué la Direction dans un communiqué.

Le ministre de la Police, Bheki Cele, qui a révélé les statistiques de la criminalité durant le 4ème trimestre 2020, a déclaré que des régressions avaient été enregistrées dans les provinces du Mpumalanga, du KwaZulu-Natal, de l’État libre et du Cap-Occidental.

Ces quatre provinces ont enregistré une augmentation de plus de 10% du crime de meurtre, a-t-il ajouté.

«En tant que ministère de la Police et direction de la police, nous avons pris la décision d’avoir un contrôle opérationnel dans les quatre provinces et de les surveiller de près. Nous espérons qu’un plan de redressement sera adopté et exécuté de toute urgence et efficacement », a-t-il dit.

Et d’ajouter que «malgré la situation sombre et le fait d’être au cœur d’une pandémie, nous devons et nous ferons davantage pour inverser le tableau de la criminalité».

Le ministre a annoncé que le nombre de meurtres en Afrique du Sud a enregistré une hausse de 6,6% durant le 4ème trimestre de 2020, avec 389 personnes de plus ayant été tuées par rapport au trimestre précédent.

Au total, 2.481 personnes ont été assassinées dans des lieux publics durant le dernier trimestre 2020, y compris les rues, les terrains découverts, les parkings et les bâtiments abandonnés, a-t-il précisé.

Et d’ajouter qu’au total, 1.643 meurtres ont eu lieu à domicile et que les points de vente d’alcool étaient le troisième endroit qui enregistre le plus de victimes en Afrique du Sud.

Par ailleurs, a-t-il souligné, un total de 12.218 personnes ont été violées entre octobre et décembre de l’année dernière, soit une augmentation de 1,5% avec 181 cas supplémentaires.

L’insécurité reste l’un des graves problèmes qui ternissent l’image de l’Afrique du Sud. Un récent rapport du groupe de sondage mondial « Gallup » a classé l’Afrique du Sud cinquième pays le plus dangereux au monde.

En moyenne, le pays enregistre 58,4 meurtres par jour, soit un taux de 35,8 meurtres pour 100.000 personnes, selon le dernier recensement démographique.

Dans la même catégorie