APS THIÈS : 300 MAISONS DÉMOLIES À MBOUR 4 EXTENSION PAR LA DSCOS APS DOCTEUR SALL DE L’INSTITUT PASTEUR : « PAS ENCORE D’INFORMATION SUR LA PRÉSENCE DE NOUVEAUX VARIANTS DU COVID’’ APS COVID-19 : LES AUTORITÉS INVITÉES À VEILLER À « UNE APPLICATION RIGOUREUSE DES MESURES PRÉVENTIVES » APS GESTION DE L’ÉPARGNE : DES CDC OUEST AFRICAINES DONT CELLE DU SÉNÉGAL À L’ÉCOLE DE LA BAD APS ZLECAF : LES ENTREPRISES LES MIEUX PRÉPARÉES VONT TIRER LEUR ÉPINGLE DU JEU (SPÉCIALISTE) ANGOP COVID-19: ANGOLA REGISTA 32 NOVOS CASOS E 17 RECUPERADOS GNA Protect Children from contracting COVID-19- DCE GNA Court remands businessman for defrauding by false pretenses GNA ‘Amewu’s magic’ will be replicated in Akatsi North next election – DCE GNA Applicant has not shown exceptional circumstance for review application of interogatories- EC

Afrique du Sud : Sept hauts responsables de la police congédiés pour corruption


  2 Décembre      7        Société (27691),

   

Johannesburg, 02/12/2020 (MAP)- Sept hauts responsables de la police en Afrique du Sud ont été congédiés pour leur implication dans des affaires de corruption, a indiqué mercredi le Service de la police sud-africain (SAPS).

Ces responsables avaient été arrêtés par une équipe spéciale de lutte contre la corruption, mise en place en 2017 par le commissaire national, le général Khehla Sitole, a souligné le porte-parole du SAPS, Vishnu Naidoo.

Les personnes concernées, parmi lesquelles figurent un lieutenant-colonel et deux colonels, sont poursuivies pour de multiples accusations de fraude, corruption, vol et blanchiment d’argent, a précisé Naidu dans un communiqué.

Il a noté également que «même si les mis en cause dans ces affaires sont actuellement soumis à des poursuites pénales, les sept hauts responsables ont été reconnus coupables au niveau administratif et sanctionnés en conséquence».

Le général Khehla Sitole a annoncé récemment que le SAPS a ouvert des enquêtes internes portant sur 286 cas de corruption impliquant 564 agents de police.

« La corruption de la police occupe une place de plus en plus importante dans l’actualité nationale en raison du grand nombre d’informations faisant état de l’implication d’employés sécuritaires dans des activités criminelles », a déploré le responsable, notant que cette « perception de la corruption policière affecte l’image de l’ensemble du corps policier ».

Notant que jusqu’à présent, 77 policiers ont été démis de leurs fonctions et 113 ont reçu des sanctions disciplinaire moins sévères, il a souligné que les enquêtes sont menées conjointement par la Direction des enquêtes prioritaires sur la criminalité (DPCI), la Direction indépendante des enquêtes policières (IPID), l’Unité nationale de lutte contre la corruption du SAPS et la Direction des enquêtes (ID) relevant de l’Autorité nationale des poursuites judiciaires.

Selon la procureure générale sud-africaine, Shamila Batohi, l’Afrique du Sud a besoin d’engager un débat sérieux et à grande échelle sur la corruption, un phénomène qui gangrène le pays et porte atteinte à son image.

Dans la même catégorie