ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes MAP Dialogue 5+5 à Malte : M. Bourita appelle à la création d’un « G10 Méditerranée »

Afrique-Politique/ La CEDEAO observera l’élection présidentielle du 06 mars 2016 au Benin


  2 Mars      21        Economie (21998), Leadership Africain (791),

   

Conakry, 02 mars 2016 -(AGP)- En vertu de son Protocole additionnel sur la démocratie et la bonne gouvernance, qui stipule que la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) assiste les Etats membres dans la tenue des élections, l’organisation régionale va déployer une mission électorale dans le cadre de l’observation de l’élection présidentielle du dimanche, 06 mars 2016, en République du Bénin, a-t-on appris de source informée.

Cette mission, qui vise essentiellement à s’assurer du bon déroulement du processus électoral en vue d’une élection libre, transparente et crédible, sera dirigée par l’ancien premier ministre de la Guinée, Kabinet Komara.

Elle sera composée de 136 observateurs, dont 16 à long terme et 120 à court terme. Les observateurs à court terme viendront des Etats membres de la CEDEAO, à l’exception du Bénin, de la Cour de Justice de la CEDEAO, du Conseil des Sages de l’organisation régionale, ainsi que du Parlement de la Communauté.

La mission à court terme comprendra également des experts en provenance des Ministères des Affaires Etrangères et des organes de gestion des élections des Etats membres, ainsi que des représentants des Organisations de la Société Civile (OSC) et des médias.

Quant aux 16 observateurs à long terme, ce sont des spécialistes en sécurité, genre, opérations électorales, droit constitutionnel et communication.

Dans l’exécution de son mandat, le chef de la mission bénéficiera de l’appui d’une équipe technique de la Commission de la CEDEAO, composée de son président, Kadré Désiré Ouédraogo, de la commissaire chargée des Affaires Politiques, de la Paix et de la Sécurité, Mme Salamatu Hussaini Suleiman, de même que du directeur des Affaires Politiques de ladite Commission, Dr Remi Ajibewa. Le chef de la division Assistance électorale de cette Commission, Francis Oké, et d’autres cadres de l’institution feront également partie de cette équipe.

Les observateurs seront déployés dans les douze (12) départements du pays, à l’effet d’observer et de suivre toutes les opérations préélectorales, électorales et postélectorales du scrutin et de se prononcer sur son déroulement. Cette observation portera notamment sur la régularité, la transparence, l’équité et le bon déroulement de la présidentielle.

Au lendemain du scrutin, la mission d’observation électorale de la CEDEAO exprimera son opinion et formulera, en cas de besoin, des recommandations à l’endroit des différentes parties prenantes au processus électoral. Ce sera à travers une déclaration préliminaire du chef de la mission, Kabiné Komara, lors d’une conférence de presse prévue le 7 mars 2016 à Cotonou.

Trente-trois (33) candidats sont en lice pour cette élection à deux tours, dont le premier, initialement prévu le 28 février 2016, a été reporté au dimanche, 06 mars 2016, en raison du retard dans la production et la distribution des cartes d’électeurs. L’un de ces candidats succédera à l’actuel chef de l’Etat, Thomas Boni Yayi, dont le deuxième et dernier mandat s’achèvera le 6 avril 2016.

La CEDEAO lance un appel aux candidats, aux leaders des partis politiques ainsi qu’à leurs militants et sympathisants afin que le scrutin se déroule dans la paix, la quiétude, la sérénité et la cohésion nationale.
AGP/02/03/016 CEDEAO/AGP

Dans la même catégorie