APS L’ASSU OFFRE DES CONSULTATIONS MÉDICALES GRATUITES POUR LANCER SES ACTIVITÉS ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes

Agboville : le  »pasteur » voleur d’électricité condamné à payer 10 millions FCFA à l’Etat ivoirien


  9 Février      65        Economie (21998),

   

Agboville,  09 fév 2018 (AIP) – Le sieur N’guessan Brou Appolinaire, 44 ans, se disant à la fois entrepreneur en bâtiment et  »pasteur » a été reconnu coupable jeudi de vol d’électricité au détriment de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE).

En répression, le tribunal correctionnel devant lequel il a comparu l’a condamné à une peine de cinq mois d’emprisonnement avec sursis, assortie d’une amende de 10 millions de francs CFA à payer à l’Etat ivoirien. Il devra également payer la somme de 992.650 FCFA de dommages et intérêts à la CIE qui s’est constituée partie civile.

Les faits remontent au 1er février à Agboville, où un agent de la CIE a constaté une connexion frauduleuse chez le mis en cause.

Le faux pasteur, prétextant des travaux de réhabilitation au niveau de son  »maquis récréatif », a procédé à un branchement direct sur le réseau d’alimentation de la CIE, en attendant la pause d’un compteur dont il aurait fait la demande en fin d’année 2017.

En réalité, se sachant être l’objet d’une enquête de la part de la CIE, il a fait entre temps une demande d’abonnement pour se couvrir. Mais sans attendre l’arrivée du compteur, il s’est fait prendre la main dans le sac avec le constat d’un branchement frauduleux qu’il justifie par le retard accusé par la CIE pour lui fournir de l’électricité.

(AIP)

yy/cmas

Dans la même catégorie