FAAPA : Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines
AIP Côte d’Ivoire: La ville de Bouna est de plus en plus envahie par des ordures AIP Côte d’Ivoire: Coup d’envoi du tournoi de football de la fraternité à Aby AIP Côte d’Ivoire : La mauvaise manipulation des armes peut entraîner un désastre (Expert) ANP Système d’information sur les marchés: Les prix des céréales demeurent stables au Niger MAP Marché de poisson à Téma (Grand Accra) : La pêche aux hommes, la vente aux femmes MAP Choléra au Niger: au moins vingt-deux morts GNA Ghana: Government delegation meet FIFA on Thursday GNA Ghana: Government to seek audience with FIFA STP-Press Portugal através Valle Flôr doa medicamentos a São Tomé e Príncipe STP-Press São Tomé e Príncipe relança cooperação económica com Burkina Faso e Senegal

Agboville : le  »pasteur » voleur d’électricité condamné à payer 10 millions FCFA à l’Etat ivoirien


  9 Février      54        Economie (19845),

   

Agboville,  09 fév 2018 (AIP) – Le sieur N’guessan Brou Appolinaire, 44 ans, se disant à la fois entrepreneur en bâtiment et  »pasteur » a été reconnu coupable jeudi de vol d’électricité au détriment de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE).

En répression, le tribunal correctionnel devant lequel il a comparu l’a condamné à une peine de cinq mois d’emprisonnement avec sursis, assortie d’une amende de 10 millions de francs CFA à payer à l’Etat ivoirien. Il devra également payer la somme de 992.650 FCFA de dommages et intérêts à la CIE qui s’est constituée partie civile.

Les faits remontent au 1er février à Agboville, où un agent de la CIE a constaté une connexion frauduleuse chez le mis en cause.

Le faux pasteur, prétextant des travaux de réhabilitation au niveau de son  »maquis récréatif », a procédé à un branchement direct sur le réseau d’alimentation de la CIE, en attendant la pause d’un compteur dont il aurait fait la demande en fin d’année 2017.

En réalité, se sachant être l’objet d’une enquête de la part de la CIE, il a fait entre temps une demande d’abonnement pour se couvrir. Mais sans attendre l’arrivée du compteur, il s’est fait prendre la main dans le sac avec le constat d’un branchement frauduleux qu’il justifie par le retard accusé par la CIE pour lui fournir de l’électricité.

(AIP)

yy/cmas

Dans la même catégorie