AIP Législatives 2021: La CEI appelle à des élections apaisées à Aboisso AIP Législatives 2021 : La direction de campagne de la tête de liste RHDP, Man sous-préfecture et Sangouiné, ratisse pour le candidat Blon AIP Législatives 2021: L’influence des coupures intempestives d’électricité sur la campagne à Tiébissou. INFORPRESS Tribunal Constitucional confirma José Augusto Fernandes como presidente do PTS INFORPRESS Santiago: Câmara de Santa Catarina e Embaixada da França reforçam cooperação INFORPRESS Futebol/Fogo: Campeonatos do primeiro e segundo escalões arrancam este fim-de-semana INFORPRESS Orlando Pantera é homem do futuro que precisa ser mais conhecido e debatido – Princesito INFORPRESS Boa Vista: Grupo de sindicalistas anuncia concentração de trabalhadores para sábado em Sal-Rei INFORPRESS Legislativas/Maio: PAICV preparado para conseguir um “bom resultado” – mandatário INFORPRESS Câmara de Comércio do Barlavento abre Incubadora Multissetorial de São Vicente

AGOÉ-NYIVÉ: LES MEMBRES DU ‘’MCCPE’’ ÉLABORENT LEUR FEUILLE DE ROUTE 2021-2022


  10 Février      15        Société (29441),

   

Agoè-Nyivé, 10 fév. (ATOP) – Les Membres du cadre de concertation de la protection de l’enfant (MCCPE) ont élaboré au cours d’une rencontre le mardi 9 février à Agoè-Nyivé, leur feuille de route 2021-2022.

Cette activité organisée par la direction préfectorale de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation en collaboration avec l’ONG Compassion Internationale Togo vise à redynamiser les membres de ce Cadre de concertation, à amener chaque membre à revisiter son cahier de charges et à faire une mise à jour des stratégies liées à la protection de l’enfant.

Au cours de cette rencontre, les membres ont défini une feuille de route et un plan d’action. Ils ont également partagé leur expérience et leurs savoirs faire en matière de prise en charge des enfants vulnérables.

Le préfet d’Agoè-Nyivé, le Col. Awaté Hodabalo a souligné qu’aujourd’hui la protection de l’enfant demeure un défi majeur à relever aussi bien par les États que les comités locaux de concertation. Il a rappelé que la protection de l’enfant vise à garantir la prise en compte des besoins fondamentaux de l’enfant, son développement physique, affectif, intellectuel, social et à préserver sa sécurité, sa moralité et son éducation. Il a invité les acteurs à des échanges fructueux pour la protection de l’enfant.

Pour le directeur préfectoral de l’Action Sociale, Sallah Wissilouwa, depuis que le cadre est mis en place, aucune activité n’est réalisée, d’où la nécessité d’élaborer « un plan d’action et une feuille de route pour planifier les activités au cours de l’année 2021 ». Il a plaidé pour un appui des partenaires dans la mise en œuvre de cette feuille de route.

Le représentant du directeur de l’ONG Compassion Internationale Togo, M. Gbagba Bernard a relevé que le ministère en charge de l’Action Sociale et Compassion Internationale Togo ont obligation de faire évoluer les enfants et d’assurer leur protection. Il a fait savoir que son ONG a aussi pour mission d’accompagner l’Etat dans sa mission pour un meilleur devenir des enfants. M. Gbagba a indiqué que cette rencontre permettra de mettre en synergie les acteurs la préfecture pour une meilleure prise en charge des enfants.

Dans la même catégorie