GNA Satellites advance to semi-finals of CAF Under-20 AFCON GNA Dr Awal pledges to accelerate Marine Drive Project GNA Traditional/religious leaders discuss ECOWAS Vision 2050 GNA AfCFTA will create more employment opportunities in pharmaceutical industry dpa/GNA Six Nations: France v Scotland postponed due to coronavirus outbreak GNA Footballers stand up against cyber mobbing in video GNA Tapir interrupts school exam in Malaysia by falling into drain APS UNE NOUVELLE HOULE DANGEREUSE ANNONCÉE SUR LA GRANDE-CÔTE APS YOUSSOUPH DABO CONTINUE AVEC TEUNGUETH FC ET ARRÊTE AVEC LES U20 APS PLUS DE 4.000 PERSONNES DÉJÀ VACCINÉES CONTRE LE COVID-19 (MINISTÈRE)

AGOE-NYIVE/ENREGISTREMENT DES NAISSANCES : UN ATELIER D’ELABORATION DU PLAN D’ACTION OPERATIONNEL DES COMMUNES TENU A AGOE-NYIVE


  18 Février      11        Société (29215),

   

Agoè-Nyivé, 18 fév. (ATOP) – Un atelier d’élaboration du plan d’action opérationnel sur l’enregistrement des naissances dans les six communes de la préfecture d’Agoè-Nyivé s’est tenu les 17 et 18 février à Agoè-Nyivé.

La rencontre est à l’actif du ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation avec l’appui financier de l’UNICEF. Elle a regroupé des acteurs des collectivités locales et de la santé.

L’objectif est de faire le monitoring pour apprécier les goulots d’étranglements relatifs à l’enregistrement des naissances dans les communes. Il est aussi question d’évaluer l’impact de la pandémie de la covid-19 sur l’enregistrement des naissances et de procéder à l’élaboration du plan d’action opérationnel sur l’enregistrement des naissances dans les communes dans les délais requis.

Au cours des travaux, les acteurs ont échangé sur les résultats de l’étude sur l’état des enregistrements des naissances au Togo. Selon cette étude, on note, entre autres, les problèmes liés à la disponibilité des intrants et des ressources humaines, à l’accessibilité géographique des centres d’état civil, au retrait des actes établis et à la qualité des services d’état civil. Les participants ont analysé les contraintes puis planché sur le plan d’action opérationnel sur l’enregistrement des naissances dans les communes en proposant des solutions.

Ouvrant les travaux, le préfet d’Agoè-Nyivé, Col. Hodabalo Awaté a indiqué que le non enregistrement des enfants à la naissance est une violation du droit inaliénable de l’enfant à bénéficier d’une identité dès sa naissance et à être considéré comme un membre de la société. Ainsi, le préfet a déclaré que l’article 7 de la Convention internationale des droits de l’Homme reconnaît à chaque enfant le droit d’être enregistré à sa naissance par les autorités dans la juridiction dans laquelle il est né. C’est pourquoi, selon lui, le gouvernement a mené sur toute l’étendue du territoire national, des actions de sensibilisation afin de promouvoir l’enregistrement des naissances dans les délais de 45 jours maximum après la naissance. Il a exhorté les acteurs impliqués dans ce processus à une attention particulière afin qu’au sortir de ces assises, l’élaboration du plan d’action sur l’enregistrement des naissances dans les communes soit une réussite.

La directrice régionale de l’Action Sociale et de la Promotion de la Femme région Maritime, Mme Donko Abiola Kéléou a, quant à elle, indiqué que la première reconnaissance juridique de l’enfant est l’enregistrement. Il constitue, d’après elle, une étape indispensable à la réalisation de ses droits et de ses besoins concrets. Mme Donko a invité les acteurs à des échanges fructueux pour que les obstacles sur l’enregistrement des naissances trouvent des solutions.

ATOP/KEA/MG

Dans la même catégorie