ABP Institutions / Les prouesses de la huitième législature saluées ABP Institutions / 38 lois adoptées en 2020 par le parlement béninois ABP Education / Le gouvernement clarifie les dispositions en cours pour régulariser la situation des moniteurs dans les universités du Bénin AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Le document attribué au ministre de la santé sur la toile est une fake news (Gouvernement) ABP Justice / Lancement de l’atelier de validation du tableau de bord des indicateurs de justice pour mineurs au titre de l’année 2019 ABP Coopération / La rouverture de la frontière bénino-nigériane actée par l’animation du marché frontalier de Tchikandou ABP Gouvernance / Pré-validation du document de la politique communale de l’emploi local de Grand-Popo ACP Les relations bilatérales entre la RDC et la Grande Bretagne sont au beau fixe ACP Excellentia : 57 lauréats bénéficiaires de Bourse de la deuxième édition ACP Arrivée à Kinshasa d’un Envoyé spécial du gouvernement belge

Agriculture : Plus d’un milliard du PADAC pour accroître le revenu des producteurs des Collines


  19 Décembre      13        Agriculture (1834),

   

Porto-Novo, 19 déc. 2020 (ABP) – La tournée de remise de sites de réalisation d’infrastructures communautaires entamée par le Projet d’appui au développement agricole des Collines (PADAC) s’est achevée jeudi, par les communes de Glazoué, Savalou et Bantè où des sites de construction d’infrastructures de promotion de l’élevage et de l’agriculture ont été remis aux entreprises à charge d’exécuter les travaux. Avec un investissement de plus d’1 milliards de francs CFA, l’AFD a contribué largement à accroitre les revenus des producteurs dans six communes des Collines.
Dans six mois, les communes de Glazoué, Savalou et Bantè, à l’instar des trois autres déjà parcourues, disposeront de nombreuses infrastructures qui contribueront au renforcement des secteurs de l’agriculture et de l’élevage, grâce à la détermination du coordinateur du projet d’Appui au Développement Agricole des Collines (PADAC), Bertin Tamègnon et son bailleur de fonds AFD.
Dans la commune de Glazoué, le coordonnateur et la délégation qu’il conduit ont constaté l’exécution à plus de 85% des travaux de construction de l’aire d’abattage d’animaux.
L’infrastructure comporte un atelier de travail pour les bouchers, un bureau du vétérinaire avec dépendances le tout entièrement clôturé.
De l’avis des techniciens, à l’issue de la visite, un constat d’achèvement sera fait dans les jours à venir.
Dans cette même commune de Glazoué une boucherie de 15 m/15 sera construite à Aklampa de même qu’une aire d’abattage assortie d’un système autonome d’eau avec un système de pompage totalement solaire. Le coordonnateur et le deuxième adjoint au maire de Glazoué ont prononcé la remise des sites devant abriter ces infrastructures aux entreprises à charge des travaux. Ils ont ensuite procédé à la remise du site de construction du marché à bétails de Kabolé dans l’arrondissement de Zaffé.
L’infrastructure sera érigée sur un domaine de 3 ha dont les aménagements (un bloc administratif, trois hangars pour l’animation et la vente des produits divers, six abreuvoirs alimentés par un forage autonome, un quai d’embarquement et de débarquement pour mettre le marché à bétails aux normes internationales et des blocs de toilettes pour les usagers) vont occuper 1, 5 ha. Le marché à bétails de Glazoué coûtera 216 millions financés par l’AFD.
Le PADAC a saisi l’occasion de sa visite à Aklampa pour faire le constat d’achèvement de construction de hangars au marché central de l’arrondissement.
Selon Cécile Azonakpo, présidente des usagers du marché, les commodités de ces hangars vont attirer plus d’usagers et accroître les revenus.
Elle a pris l’engagement au nom de ses pairs, de contribuer plus facilement au développement local en payant les taxes et impôts.
Ce marché dessert plusieurs villages dont Antadji, N’kpotéfé, Agbaougbadji, Sowiandji, Magoumi.
Pour le chef du village de Alawénonsa, Roland Lèssiwé, la boucherie permettra de contrôler les viandes avant consommation grâce au contrôle vétérinaire.
La délégation a mis le cap sur la commune de Savalou où elle a fait le constat d’achèvement du marché à bétails de Doumè et de l’aire d’abattage d’animaux de Agbado avant d’aller remettre le chantier de réaménagement du marché à bétails de Konkondji et de construction de la boucherie de Aga aux l’entreprises à charge des travaux.
Selon les techniciens du PADAC, les travaux de construction du marché à bétails de Doumè sont effectivement achevés à 100%. Toutefois, des commodités demandées par les usagers seront soumises au bailleur pour un éventuel avenant. Le chef du chantier a promis finaliser les raccordements pour inviter à la réception.
Le constat d’achèvement est aussi positif sur le chantier de l’aire d’abattage d’Agbado où quelques observations ont été faites à l’entreprise qui doit aussi nettoyer le site avant réception.
Sur le site du marché à bétails de Konkondji, les travaux à effectuer sont la réfection du bloc administratif, des hangars, la clôture partielle du domaine avec une guérite, un quais d’embarquement et de débarquement, un module de latrines et de douche et un point d’implantation de lampadaires.
Dèlidji Houindo a invité les usagers à s’acquitter du payement régulier de leurs taxes et impôts afin de donner à la commune les moyens de construire pour eux le Savalou de leurs rêves.
La boucherie de Savalou sera érigée à l’entrée de la route Savalou – Tchetti, au carrefour de la mairie et de la résidence du maire, dans l’arrondissement de Aga.
Le président des éleveurs du Zou et des Collines a invité les autorités à associer les bénéficiaires.
Le chef de l’arrondissement, Gratien Gbaguidi a salué pour sa part, ‘’une œuvre de développement » et invité l’entreprise au respect du délai d’exécution des travaux.
C’est par Bantè que le périple de la délégation s’est achevée.
Des sites pour de nombreuses infrastructures retenues par le conseil communal et validées par le PADAC ont été remis aux entreprises. Ainsi, sous le regard des autorités administratives de Bantè, les sites d’une aire d’abattage d’animaux, de construction de boucherie, de hangars ont été remis aux entreprises devant exécuter les travaux.
A Bantè, le chef de l’arrondissement central, Ogou Moussa a souhaité au moment de remettre le site de construction de l’aire d’abattage d’animaux, « le renforcement du partenariat avec l’AFD ».
Pour lui, « la réalisation d’une aire d’abattage et d’une boucherie soulage de deux difficultés majeures, l’évasion fiscale et les maladies ».
Le président des bouchers de Bantè est plutôt « heureux du rapprochement de l’aire d’abattage et de la boucherie qui épargne des tracasseries ».
Le deuxième adjoint au maire de Bantè, Joël Oyédji, a promis de bonnes conditions de travail à l’entreprise.
Non loin de l’arrondissement central, celui de Cloubou reçoit du PADAC la construction de deux hangars au profit des femmes vendeuses de tubercules d’igname au bord de la route nationale inter-Etats.
C’est aussi le cas de leurs homologues de Gouka qui bénéficient de trois hangars devant leur servir d’abri.
Le chef de l’arrondissement de Agoua, Lucien Worou a pris l’engagement d’œuvrer pour que cet emplacement soit l’unique point de vente de tubercules d’igname de Cloubou qui en avait jusqu’à trois.
Son homologue de Gouka, Daniel Minsan s’engage à sensibiliser les usagers afin qu’elles libèrent les lieux pour le déroulement des travaux dans les meilleures conditions.
A l’issue de la tournée, les cadres du projet, le coordonnateur en tête, se sont félicités de l’aboutissement d’une étape capitale vers la mise à disposition d’infrastructures indispensables pour le développement de l’agriculture dans le département des Collines.
Grégoire Amadou, responsable de la sécurité foncière a rassuré que les domaines devant abriter les différentes infrastructures sont sécurisés. Il y met un peu de bémol toutefois en promettant que les mairies vont amener les donateurs à prendre des actes écrits qui seront transmis au notaire pour élaborer les documents conformément aux dispositions du code foncier et domanial afin de traduire le caractère public de tous les domaines.
Faisant le point des investissements financiers ainsi consentis dans les six communes, le responsable suivi évaluation du PADAC a indiqué que « c’est dans l’ordre de 548 890 933 f pour les infrastructures achevées dont la réception provisoire sera faite en décembre 2020, 774.619.933 f pour les investissements dont les remises de sites ont été effectués au cours de la tournée dans les six communes, 479.375. 650 f au titre des projets portés par les privés et le tout est porté à un total de 1.028.266.327 f.
Le coordonnateur du PADAC, Bertin Tamègnon a remercié l’AFD et les communes pour leurs contributions qui permettent au projet de continuer à œuvrer pour l’amélioration du niveau de vie des producteurs à travers l’accroissement des rendements, des revenus, la réduction de la pénibilité du travail.

Dans la même catégorie