AIP La Côte d’Ivoire, la RCA et le Burkina Faso peaufinent le démarrage des activités du projet MACOWECA AIP Les cours ont effectivement repris ce lundi à Tengrela AIP Des universitaires nationaux planchent sur un plan stratégique d’orientation pour l’élaboration d’un contrat de performance Inforpress Futebol/Santiago Sul: Celtic e Académica disputam esta quarta-feira a final da Taça Praia Inforpress Cabo Verde acolhe em Novembro o 41º Fórum Mundial dos Parlamentares para a Acção Global Inforpress Juventude em Marcha/35 anos: Líder enaltece papel do grupo na afirmação do teatro cabo-verdiano a nível internacional GNA GRA Fails to Meet Revenue Targets for 2018 GNA Chiringa wins Inter-Platoon RCC59 Boxing competition GNA Participate in the decision-making process, NCCE urges youth APS POUR LA PROMOTION DE LA QUALITÉ DANS LES INVESTISSEMENTS AGRICOLES

Aide budgétaire de plus de 19 milliards de Francs CFA de l’Union Européenne au profit du Niger


  19 Juillet      42        Coopération (4996), Economie (22913), Finance (3737),

   

Niamey,19 juil 2018 – (ANP)- l’Union européenne vient d’approuver le décaissement de deux programmes d’appuis budgétaire au profit du Budget de l’Etat nigérien 2018.Un montant total de 30 000 000 EUR (soit 19,678 milliards de Francs CFA) sera de ce fait versé au Trésor public nigérien d’ici quelques jours selon un communiqué de la représentation de l’institution parvenu ce jeudi à L’AGENCE NIGERIENNE DE PRESSE.

Ce financement provient du Fonds européen de Développement (FED) et s’inscrit dans la mise en œuvre de deux programmes d’appui budgétaire sectoriel (Contrat de réforme sectorielle « Education/formation » et Contrat de réforme sectorielle « sécurité alimentaire, nutritionnelle et le développement agricole durable ») poursuit le communiqué..

La décision de décaissement de ces deux programmes d’appui budgétaire sectoriel a été prise après l’analyse approfondie de la requête du Gouvernement de la République du Niger, transmise en mai 2018 et documentant l’atteinte des critères d’éligibilités. Ces critères sont : l’existence d’un cadrage macroéconomique soutenable, crédible et pertinent, les progrès constatés dans la mise en œuvre du Plan national de développement et social (PDES) et des politiques sectorielles soutenues, une dynamique positive dans la réforme de la gestion des finances publiques et des progrès constatés dans le domaine de la transparence budgétaire et du contrôle.

Bien que non affectés, les appuis budgétaires sectoriels Education et Sécurité alimentaire, nutritionnelle et développement agricole durable ont vocation à contribuer à la mise en œuvre des politiques sectorielles qu’ils appuient. En particulier, une allocation de 20 millions d’euros (environ 13,11 milliards FCFA) a été consacrée au secteur « Sécurité alimentaire, nutritionnelle et agriculture durable ».

Le secteur de l’éducation de base bénéficie d’un déboursement de 10 millions d’euros (environ 6,55 milliards de Francs CFA) en vue d’améliorer l’accès et la qualité de l’enseignement de base ainsi que la gouvernance du secteur.

Le montant de ce décaissement constitue une partie de l’appui budgétaire sectoriel prévu en 2018. Le décaissement des autres tranches de ces mêmes programmes interviendra au cours du quatrième trimestre de cette année, sur la base d’une nouvelle analyse des conditions d’éligibilité et d’atteinte des critères de performance.

Pour rappel, ces transferts de fonds sont complétés par le dialogue sur les politiques, la conduite des réformes, l’évaluation des performances et le renforcement des capacités ainsi que sur la base d’un partenariat et d’une redevabilité mutuelle. Ces transferts complètent par ailleurs les importantes réalisations financières faites au niveau des projets de développement financés par l’UE et ses Etats membres.

Aussi, le Fonds européen de développement (FED) est alimenté par les contributions des Etats Membres de l’UE. Les Fonds dédiés au Niger sont complétés par les apports octroyés bilatéralement par certains d’entre eux, ainsi que par l’Office Humanitaire de la Commission européenne (ECHO) qui mobilise également des montants considérables en réponse aux crises et catastrophes qui sévissent dans le pays .
CA/ MHM/ANP-0066 juillet 2018

Dans la même catégorie