AIP L’administration du lycée moderne d’Issia mécontente des résultats du premier trimestre AIP Le lycée moderne de Prikro enregistre un taux de réussite de 48% au premier trimestre AIP Le secteur informel de Ferkessédougou sensibilisé sur les avantages de la loi de finance AIP Un camion de transport termine sa course dans une résidence à Dabakala INFOPRESS Ministro da Saúde reitera que director-geral da OMS visita Cabo Verde este ano APS LE RÈGLEMENT SANITAIRE INTERNATIONAL, À L’AUNE DE LA CRISE DU COVID INFORPRESS Fogo: Câmara de São Filipe prevê reactivar biblioteca municipal este ano – plano de actividades APS BBY REMPORTE 13 DES 17 COMMUNES DU DÉPARTEMENT DE LOUGA APS CAN 2021 : UN QUART DE FINALE POUR EFFACER LA MALDONNE ÉQUATO-GUINÉENNE APS MATAM : BBY MAJORITAIRE AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL ET DANS SEPT DES 10 COMMUNES

AIP/ Le FONSTI et le PASRES promeuvent la "Science ouverte" pour un développement durable de la Côte d’Ivoire


  30 Novembre      19        Environnement/Eaux/Forêts (3638),

   

Abidjan, 30 nov 2021 ( AIP)– Le Fonds national pour la science, la technologie et l’ inovation( FONSTI) et le Programme d’appui stratégique à la recherche scientifique en Côte d’Ivoire(PASRES) sont engagés dans la promotion du concept de la « Science ouverte », afin de contribuer au développement durable de la Côte d’ivoire.

 » Nous avons organisé cet atelier pour faire la promotion du concept de la Science ouverte, cette nouvelle manière de faire la science qui encourage les recherches scientifiques axées sur les besoins des communautés de bases », a expliqué le secrétaire général du FONSTI, Pr Sangaré Yaya, à l’ouverture de l’atelier de réflexion sur la Science ouverte.

Cet atelier est initié par le FONSTI et le PASRES du 29 novembre eu 2 décembre 2021. Il vise à plancher sur une politique nationale ambitieuse de développement de ce concept en Côte d’Ivoire.

La Science ouverte facilite la diffusion et l’accès gratuite des différentes couches de la société aux données et résultats scientifiques. De plus, cette notion encourage l’interdisciplinarité au niveau académique et universitaire, selon Pr Sangaré Yaya.

Dans les pays en voie de développement, elle peut aider les populations à accéder à des données scientifiques pour améliorer leur santé, leurs activités, leur situation économique, de même que booster le processus de développement dans un pays, a expliqué Pr Sangaré.

Pour le représentant du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Ouattara Djakalia, cet atelier laisse envisager la mise en place d’une plateforme de promotion de la Science ouverte et des données de la recherche, adossée à un plan national.

L’accès à environ 70% des publications scientifiques est payante, ces deux dernières années, cette proportion à chuté à environ 30% pour les publications portant spécifiquement sur la Covid 19.

L Unesco a formulé des recommandations aux 193 pays qui ont accepté de se conformer à des normes communes en matière de science ouverte. Elle a également assuré contribuer à combler les écarts de connaissances et de technologies entre et à l’intérieur des pays.

Dans la même catégorie


Article

  25 Janvier     7

Article

  24 Janvier     5