AIP Ladji Abou Sanogo installé officiellement dans ses fonctions de délégué général de l’UNJCI ACP La pastèque augmente la vitalité des vaisseaux sanguins, selon un médecin ACP Dr Nico ou génie artistique dans le fondement de la musique congolaise moderne (Arthur Kayumba) ACP La 20ème édition du Festival national de Gungu confirmée du 24 au 28 septembre 2020 au Musée national de la RDC AGP Siguiri/Société : Renforcement des capacités des jeunes au montage des projets. AGP Mamou/environnement : 10 hectares de forêts reboisés par les chasseurs de Teguereya APS LE PROJET GOYN PRÉSENTÉ AUX ACTEURS DE DIOURBEL APS LE CORONAVIRUS IMPOSE SA LOI AUX ASC APS COVID-19 : LE PIB RÉEL DU SÉNÉGAL SE CONTRACTERA DE 0,7 % EN 2020 (FMI) APS 30 FILLES DU CENTRE SAUVEGARDE DE THIÈS FORMÉES EN COUTURE

AIPS Sport Awards 2020: Les journalistes gabonais édifiés sur les modalités de participation


  14 Septembre      5        Médias (1367),

   

Libreville, 14 Septembre (AGP) – Le président de l’Association gabonaise de la presse sportive indépendante (Agpsi), Rodrigue Békalé, a édifié les journalistes gabonais sur les modalités de participation des «Awards AIPS 2020», récompensant les meilleurs travaux journalistiques sportifs mondiaux.

Deux mois, c’est le temps qui reste aux journalistes sportifs gabonais de se manifester pour ceux désirant bien sûr prendre part, en novembre prochain, à la 3e édition des «AIPS Awards». C’est du moins le message qu’a tenu à faire passer à ses confrères, le président de l’association gabonaise de la presse sportive indépendante (Agpsi), en marge du séminaire de formation des journalistes sportifs gabonais.

Les AIPS Awards, faut-il le rappeler, sont en quelque sorte, la messe suprême, de la reconnaissance du travail du journaliste sportif. Et, comme lors des deux dernières éditions, le jury aura l’immense responsabilité une fois encore de décerner divers prix allant de la meilleure photographie, article de presse, radio ou reportage vidéo, sur des critères parfaitement bien définis et répondant aux exigences du métier. C’est donc dire, le niveau d’exigence requis.

C’est la raison pour laquelle, Rodrigue Békalé a invité ses confrères à s’inscrire massivement à ce programme afin de se frotter à ce qui se fait de mieux mondialement, car ce sont près de 160 pays qui participent très souvent à cette grande messe des journalistes sportifs.

Dans la même catégorie