APS L’ASSU OFFRE DES CONSULTATIONS MÉDICALES GRATUITES POUR LANCER SES ACTIVITÉS ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes

Aloune sarr pour un appui aux entreprises locales de pâtes alimentaires


  9 Janvier      62        Economie (21998),

   

Dakar, 9 jan 2018 – (APS) – Le ministre du Commerce et du Secteur informel, Alioune Sarr, a promis mardi d’apporter un appui aux entreprises sénégalaises spécialisées dans les pâtes alimentaires, pour leur permettre de faire face à la concurrence étrangère bien plus outillée financièrement.

« Une entreprise ouverte par un Sénégalais et qui emploie des milliers de personnes doit être accompagnée même si nous sommes dans un pays de droit (…) », a-t-il notamment déclaré à des journalistes, en marge d’une visite du groupe NMA Sanders, à Dakar.

Selon Alioune Sarr, également en charge de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME, il y a lieu de voir sur cette base les mesures à prendre en faveur des entreprises concernées.

« Ils doivent être accompagnés. Je vais réunir les responsables producteurs de pâtes, pour voir ensemble les mesures à prendre. Sur cinq usines, trois ont fermé. Le Sénégal est un pays qui respecte la loi, mais nous devons accompagner nos producteurs », a-t-il dit.

« Ce sont des Sénégalais qui acceptent d’investir des milliards chez eux et emploient des milliers de Sénégalais. Donc il faut les accompagner », a insisté Alioune Sarr.

Dans un document remis à la presse, des acteurs du secteur déplorent « une concurrence déloyale au détriment de l’industrie nationale qui jusqu’ici n’a bénéficié d’aucun appui de l’Etat ».

SG/BK

Dans la même catégorie