AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les services des eaux et forêts en campagne contre les feux de brousse dans le Poro AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Football: Le Maroc abritera la CAN féminine 2022 AGP Guinée-Politique : Démission officielle du Gouvernement de Dr Ibrahima Kassory Fofana ANGOP MUNDIAL|ANDEBOL: ANGOLA PERDE DIANTE DO QATAR NA ESTREIA GNA Speaker Bagbin condemns unruly parliamentary behaviour APS SÉDHIOU : 42 KILOS DE CHANVRE INDIEN SAISIS À BALMADOU (POLICE) GNA WACCE to empower women against violent extremism GNA NGO supports flood victims in the Upper East Region GNA FDA declares zero tolerance for unregistered products GNA High Court remands man who stabs 19-year-old to death

AMADOU HOTT : ‘’NOTRE ÉCONOMIE N’EST NULLEMENT CONTRÔLÉE PAR UN SECTEUR PRIVÉ ÉTRANGER’’


  8 Décembre      16        Société (27311),

   

Dakar, 7 déc (APS) – L’économie sénégalaise ‘’n’est nullement contrôlée par un secteur privé étranger’’, a soutenu, lundi, à Dakar, le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, arguant que 74% des entreprises ayant un chiffre d’affaires de plus de 1 milliard de francs CFA sont détenues par les opérateurs économiques locaux.

Amadou Hott a fait cette précision lorsque les députés examinaient, en séance plénière, le budget prévu pour son ministère en 2021.

En intervenant au débat, le député Mamadou Diop Decroix (Groupe des libéraux et démocrates) a dénoncé une ‘’économie extravertie et détenue par des étrangers’’.

Lui répondant, M. Hott a dit que les entreprises étrangères représentent 26% du secteur privé sénégalais et paient ‘’plus de 400 milliards de francs CFA à l’Etat du Sénégal’’ par an, en guise d’impôts et des taxes. Et ce montant n’inclut pas les salaires et les cotisations sociales dont bénéficient les employés des entreprises étrangères, selon le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération.

‘’Tous les pays du monde ont besoin des investissements étrangers’’, a-t-il soutenu, évoquant la nécessité, pour les entreprises étrangères, de faire de la sous-traitance au profit du secteur privé national.

Les crédits de paiement prévus pour le ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération, pour l’année prochaine, s’élèvent à 31 milliards 882 millions 581 mille 584 francs CFA.

Le montant des autorisations d’engagement est de 92 milliards 327 millions 581 mille 584.

Dans la même catégorie