ANP Niger : Le gouvernement se penche sur le phénomène de la mendicité dans le pays ANP Le Président de la République nomme un nouveau président de l’Autorité de lutte contre la corruption au Niger ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Les Magistrats recommandent l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des juges indélicats ACAP Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa ACAP Le Ministre de la Justice s’entretient avec l’Ambassadeur de France en Centrafrique GNA Government to establish girls STEM SHS in Accra GNA Murdered Constable Emmanuel Osei laid to rest

AMBACOUNDA : INSTALLATION D’UN COMITÉ RÉGIONAL DE SUIVI DE LA PROTECTION DES ENFANTS


  21 Octobre      16        Société (34416),

   

Tambacounda, 21 oct (APS) – Un comité technique régional chargé d’œuvrer à l’amélioration des prestations de certains services favorisant la nutrition, l’apprentissage et la protection de l’enfance dans la région de Tambacounda a été mis en place mercredi dans le cadre d’un projet d’investissement dans la petite enfance, a constaté l’APS.

Ce comité technique régional a été notamment installé lors d’une réunion du comité régional de développement (CRD) consacré à ce projet quinquennal visant à contribuer au développement intégré de la petite enfance dans les régions de Tambacounda, Matam, Kolda, Diourbel, Kaffrine, Fatick et Kaolack.

’’Pour un bon nombre d’enfants, les premières années de la vie ne bénéficient pas de tout l’accompagnement nécessaire sur le plan médical, nutritionnel, éducationnel, psychosocial. Ils perdent ainsi les opportunités de développer leur potentiel’’, a expliqué son coordonnateur, Alioune Fall, à l’issue de la rencontre.

Il a souligné que c’était la raison pour laquelle ces enfants et particulièrement ceux des sept régions visées par le projet, étaient dans une situation préoccupante sur toute une série d’indicateurs de développement humain.

’’Des efforts sont fournis pour corriger ces faiblesses et insuffisances. Le projet vise principalement l’amélioration de la prestation de certains services en prenant en compte l’éducation, notamment l’apprentissage préscolaire, la santé, la nutrition et la protection de l’enfance’’, a fait savoir M. Fall.

Le projet d’investissement dans la petite enfance pour le développement humain mis en œuvre en 2018 va s’appuyer sur les plateformes existantes telles que les modèles préscolaires communautaires, les Daara et le système d’enregistrement à l’Etat-civil, a-t-on appris lors du CRD.

’’Les activités du projet adressent les contraintes les plus pressantes au développement optimal de l’enfant et forment un paquet de services complémentaires destiné à promouvoir le développement holistique de l’enfant afin qu’il y ait plus d’enfants en meilleure santé et mieux nourris’’, a encore dit son coordonnateur du projet.

Ces activités sont structurées autour des composantes telles que la nutrition et la stimulation précoce de l’enfant au cours de ses 1000 premiers jours afin qu’il soit prêt à réussir lorsqu’ils entre à l’élémentaire, a précisé Alioune Fall.

Dans la même catégorie