AIP Six morts dans un éboulement sur un site d’orpaillage près de Loho à Niakara AIP Psgouv 2020: plus de 200 pompes à motricité humaine réparées ou remplacées dans le N’zi AIP Le maire de Samatiguila reconnaissant à sa population pour la victoire de Ouattara MAP Nigeria : Au moins 110 civils tués dans une attaque terroriste MAP Football : Décès de l’ancien international sénégalais Bouba Diop à l’âge de 42 ans APS FOOTBALL : LA GAMBIE REMPORTE LE TOURNOI DE LA ZONE OUEST A DE L’UFOA APS DES ÉLÈVES DE SAINT-LOUIS SENSIBILISÉS SUR LES VIOLENCES BASÉES SUR LE GENRE ANP Maradi : le Chef de l’Etat lance les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Mayahi-Tessaoua-frontière du Nigéria GNA NCCE urges political activists to eschew violence ahead of elections GNA CSOs urged to build stronger partnership to champion agro-ecology

AMBACOUNDA : INSTALLATION D’UN COMITÉ RÉGIONAL DE SUIVI DE LA PROTECTION DES ENFANTS


  21 Octobre      14        Société (25429),

   

Tambacounda, 21 oct (APS) – Un comité technique régional chargé d’œuvrer à l’amélioration des prestations de certains services favorisant la nutrition, l’apprentissage et la protection de l’enfance dans la région de Tambacounda a été mis en place mercredi dans le cadre d’un projet d’investissement dans la petite enfance, a constaté l’APS.

Ce comité technique régional a été notamment installé lors d’une réunion du comité régional de développement (CRD) consacré à ce projet quinquennal visant à contribuer au développement intégré de la petite enfance dans les régions de Tambacounda, Matam, Kolda, Diourbel, Kaffrine, Fatick et Kaolack.

’’Pour un bon nombre d’enfants, les premières années de la vie ne bénéficient pas de tout l’accompagnement nécessaire sur le plan médical, nutritionnel, éducationnel, psychosocial. Ils perdent ainsi les opportunités de développer leur potentiel’’, a expliqué son coordonnateur, Alioune Fall, à l’issue de la rencontre.

Il a souligné que c’était la raison pour laquelle ces enfants et particulièrement ceux des sept régions visées par le projet, étaient dans une situation préoccupante sur toute une série d’indicateurs de développement humain.

’’Des efforts sont fournis pour corriger ces faiblesses et insuffisances. Le projet vise principalement l’amélioration de la prestation de certains services en prenant en compte l’éducation, notamment l’apprentissage préscolaire, la santé, la nutrition et la protection de l’enfance’’, a fait savoir M. Fall.

Le projet d’investissement dans la petite enfance pour le développement humain mis en œuvre en 2018 va s’appuyer sur les plateformes existantes telles que les modèles préscolaires communautaires, les Daara et le système d’enregistrement à l’Etat-civil, a-t-on appris lors du CRD.

’’Les activités du projet adressent les contraintes les plus pressantes au développement optimal de l’enfant et forment un paquet de services complémentaires destiné à promouvoir le développement holistique de l’enfant afin qu’il y ait plus d’enfants en meilleure santé et mieux nourris’’, a encore dit son coordonnateur du projet.

Ces activités sont structurées autour des composantes telles que la nutrition et la stimulation précoce de l’enfant au cours de ses 1000 premiers jours afin qu’il soit prêt à réussir lorsqu’ils entre à l’élémentaire, a précisé Alioune Fall.

Dans la même catégorie