AGP Guinée-Covid-19 : L’Etat d’urgence sanitaire reconduit pour 30 jours AGP N’Nzérékoré-Insécurité : Le Guérisseur Mamoudou Keita retrouvé mort 20 jours après sa disparition AGP Guinée/Culture : Dédicace du livre « L’émergence économique en deux notions » AGP Mamou-Société : Les vœux de nouvel an des enseignants au Préfet Mory Diallo AGP Gabon/Climat et développement durable: AYCH lance un appel à candidatures pour les start-up AGP Gabon/Environnement: Le projet «Energie solaire pour les maternités de brousse en Afrique» présenté à Liliane Massala AGP Gabon/Moanda: Faute de la rupture du papier, l’établissement de la CNI suspendu AGP Gabon/Justice: Le procès Maganga Moussavou-Stive Makanga reporté au 21 janvier prochain AGP Gabon/Makokou: Le directeur régional adjoint de la CNSS échange avec les employeurs de l’Ogooué-Ivindo LINA LIPA Boss Urges Participatory Engagement To Accelerate Development

Amédé Kouakou s’assure de l’état d’avancement des travaux de l’ancienne route de Bingerville


  14 Janvier      31        Société (27277),

   

Abidjan, 14 jan 2021 (AIP)- Le ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier, Amédé Kouakou, a visité jeudi 14 janvier 2021, le boulevard Achalme dans la commune de Marcory et  l’ancienne route de Bingerville pour s’imprégner de l’état d’avancement des travaux.

Au niveau du boulevard Achalme, les travaux ont démarré depuis le 2 septembre 2020 en vue de la réhabilitation dudit boulevard en deux fois une voie. D’un coût de 3,1 milliards de francs CFA, les travaux sont réalisés sur un linéaire de 3 kilomètres par l’entreprise porte’o pour une durée de six mois.

La visite du ministre l’a également conduit au chantier de renforcement de l’ancienne route de Bingerville d’un linéaire de 7,303 kilomètres en deux fois deux voies pour un montant de 15,6 milliards de francs CFA. Les travaux de ce chantier exécutés par l’entreprise Mondial logistics pour une durée de 24 mois ont démarré le 1er septembre 2020.

Lors de la visite de ces deux chantiers, M. Kouakou a déploré le comportement de certaines personnes qui ont construit sur l’emprise des projets.

«Nous avons quelques problèmes au niveau de l’assainissement qui vont trouver très vite des solutions. Beaucoup de personnes ont construit dans l’emprise de la route. Il va valoir que ces personnes soient déplacées. Cela pose un problème de civisme. Les gens viennent construire là où il ne faut pas y être », a relevé le ministre, promettant des actions pour les dégager rapidement en vue de la bonne exécution des travaux.

Ces grands chantiers de réhabilitation et de renforcement des voiries dans le district d’Abidjan visent à améliorer les conditions de vie des populations riveraines, faciliter le déplacement des biens et des personnes, désengorger l’accès aux différents quartiers et créer des emplois.

Dans son discours de fin d’année, le président de la République, Alassane Ouattara a annoncé une intensification des activités sur les infrastructures routières avec 1313 km de routes en cours de bitumage et la poursuite de la construction de 33 ponts et échangeurs en 2021.

C’est un ensemble de travaux structurants qui vise à créer les conditions de désenclavement et de développement incluant toutes les régions du pays.

(AIP)

Dans la même catégorie