ATOP LES ACTEURS ONT REFLECHI A L’EFFECTIVITE DE L’AGROPOLE DE LA KARA ATOP DES AGENTS DE LA FOSAP DES REGIONS MARITIME ET PLATEAUX RENFORCENT LEURS CAPACITES ANG Estados Unidos/ Procurador-geral compara confinamento a escravatura AGP Gabon/Lutte contre le braconnage: Une pointe d’ivoire de 17kg saisie à Franceville ANG Justiça/ONU acusa Venezuela de « possíveis crimes contra a humanidade » ANG Dia da independência/PRS anuncia realização de uma conferência de alto nível para assinalar a data ANG Defesa/Ministro diz que o ponto fraco das Forças Armadas é gestão dos recursos humanos ANG Moçambique/UE pede investigação a alegações “extremamente chocantes” da AI ANG Justiça/LGDH exige adoção de medidas para pôr fim às práticas que põe em causa a paz social GNA Human activities along White Volta contributed to flooding – Engineer

An 60 de la Côte d’Ivoire : Une fête de l’indépendance « à minima » à la teinte du covid-19 à Odienné


  6 Août      14        Société (22794),

   

Odienné – La célébration du soixantième anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, à Odienné, se résumera en une cérémonie de prise d’armes, pour une commémoration « à minima », comme partout dans le pays, imposée par le contexte de menace continue du covid-19, a informé le préfet de la région du Kabadougou et préfet du département, Germain Goun.

« La fête aura lieu. Nous ne pouvons pas ne pas la faire. Mais nous fêterons dans un format à minima. C’est-à-dire qu’il n’y aura pas de défilé civil, pas de grand rassemblement. Tout le monde ne sera pas autorisé à venir. Des représentants des différentes couches sociales, des corps constitués seront invités, de sorte à pouvoir respecter les mesures barrières », a-t-il fait savoir lors d’un entretien.

La cour de la préfecture accueillera la cérémonie de prise d’armes consistant notamment en un défilé militaire, au salut aux couleurs, au passage en revue des troupes par le préfet. Une centaine de personnes seront présentes. Une cérémonie, certes sobre, mais qui s’impose pour entretenir l’esprit de cette fête de la souveraineté acquise, a souligné le préfet Goun.

« Nous savons tous ce que c’est que l’indépendance d’un pays. Les pionniers, nos pères, l’ont obtenue et nous la perpétuons en souvenir de leur mémoire mais aussi pour donner l’exemple à chacun de nous. Pour cultiver en nous l’amour de la patrie, l’essence des choses qui nous sont communes comme la solidarité nationale, la fraternité, la discipline, le travail. Ce sont ces valeurs qui sont consacrées et exaltées ce jour-là lors pour que, nous en nous souvenant, nous puissions continuer à les perpétuer », a-t-il fait comprendre.

Il a appelé, par ailleurs, à des réjouissances populaires dans la prudence, eu égard à la présence du covid-19 à Odienné, avec cinq cas enregistrés dont un décès. « Il faut qu’en fêtant, nous soyons toujours convaincus de l’idée que nous devons contribuer chacun à sa manière à lutter contre la propagation de la maladie », a recommandé l’autorité administrative.

La Côte d’Ivoire fête, le vendredi 7 août, le soixantième anniversaire de son accession à la souveraineté nationale et internationale. Une célébration marquée par la crise sanitaire mondiale du covid-19 qui n’épargne pas le pays, avec, au 5 août, 16 349 cas confirmés dont 12 191 personnes guéries, 103 décès et 4 055 cas actifs, sur un nombre total de 103 384 échantillons prélevés.

Dans la même catégorie