GNA Parliament set to vet President’s nominees GNA COVID-19: Ghana records more than 600 daily infections AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Deux tonnes de ciment et un million pour soutenir la construction de deux mosquées à Tengrela AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre KKB attendu dimanche dans le village du président Laurent Gbagbo APS UNE ASSOCIATION FRANÇAISE OFFRE DU MATÉRIEL MÉDICAL À L’HÔPITAL RÉGIONAL DE THIÈS APS PRÉSIDENCE DE LA CAF : AUGUSTIN SENGHOR DIT SE PRÉSENTER EN CANDIDAT FAVORI APS DES PARTENARIATS PUBLIC-PRIVÉ NOUÉS À DIOURBEL POUR OFFRIR DES EMPLOIS À 308 JEUNES APS LE SIÈGE DE LA ZONE A DE L’UFOA SERA DÉLOCALISÉ À DAKAR AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement de la deuxième dose de la vitamine A et de déparasitant à Gbéléban AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le premier préfet du département de Bonon présenté à la population

Appréciation à l’indicatif du Franc congolais au cours de la semaine du 30 novembre au 6 décembre 2020


  5 Décembre      23        Economie (10840),

   

Kinshasa, 05 décembre 2020 (ACP)-.Le Franc congolais (FC) s’est apprécié à l’indicatif et demeuré stable au parallèle par rapport à la devise américaine, en se changeant respectivement à 1.961,87 (mille neuf cent soixante-un, quatre-vingt-sept centimes) et 2.012 (deux mille douze) FC pour un dollar américain, au cours de la semaine du 30 novembre au 06 décembre 2020, indique la Banque centrale du Congo (BCC) dans sa mercuriale sur le rapport du taux de change de la monnaie nationale par rapport aux différentes devises.

Au cours de la semaine du 23 au 29 novembre, le FC s’est négocié à 1.965 (mille neuf cent soixante-six) FC pour un dollar américain, soit une appréciation relative de la devise nationale face au dollar américain. La semaine du 16 au 22 du même mois, le Franc congolais était changé à 1.966 le dollar américain à l’indicatif. Il convient de noter qu’au cours du mois de novembre et du décembre en cours, s’observe une stabilité de la devise nationale par rapport aux devises étrangères.

Cette appréciation de la devise nationale sur le marché interbancaire et la stabilité relative sur le marché parallèle est  à mettre à l’actif de la politique du gouvernement et de la Banque centrale du Congo (BCC) qui visent à contenir l’inflation, indique le compte rendu du Comité de conjoncture économique que le Premier ministre avait présidé mardi, à l’Hôtel du gouvernement.

La situation macroéconomique est demeurée stable en République démocratique du Congo, selon la réunion du Comité de conjoncture économique tenue jeudi de la semaine sous examen, tant sur le plan des cours des métaux que sur le plan de l’inflation et du taux de change.

Cette stabilité, précise le Comité de conjoncture économique,  est due à la maîtrise des paramètres économiques par le gouvernement central, la Banque centrale du Congo (BCC), les opérateurs économiques et le soutien du peuple congolais.

Le compte-rendu fait par le ministre du Commerce extérieur, Jean Lucien Busa, a constaté également le maintien de la stabilité du cadre macroéconomique et du taux de change, grâce au pacte de stabilité économique signé par le gouvernement central et la Banque centrale du Congo en vue de bien encadrer les opérations des finances publiques.

Le Comité de conjoncture économique note, par ailleurs, l’accroissement d’exploitations dans le secteur minier et souligne que le cuivre s’est bien comporté sur le marché international alors que les autres métaux, notamment l’étain et le Zinc observent une tendance baissière.

En ce qui concerne les finances publiques, le Comité de conjoncture économique réaffirme la gestion orthodoxe  qui a permis d’avoir un léger déficit, du reste, comblé par des moyens sains, notamment les appuis budgétaires.

Il s’observe, cependant,  que le cadre macroéconomique présente des perspectives économiques stables à fin décembre  dans un contexte de pression, en termes des dépenses face aux faibles moyens financiers disponibles.

Dans la même catégorie