ANP Niger : 4 militaires tués dans l’explosion d’un engin improvisé dans la région de Diffa AIP Inter/ La Jordanie, un des premiers pays à vacciner les réfugiés contre le Covid-19 AIP Un bâtiment de trois classes officiellement remis à l’EPP de N’Guettiakro AIP Le préfet de Bondoukou prône des élections législatives apaisées AIP Instauration des ‘’Palmes Benson d’Or’’ pour la culture et l’audiovisuel AIP Une journée carrière organisée au collège catholique Notre Dame d’Evron de Lakota AIP Des acteurs communautaires sensibilisés sur la désinformation liée au processus politique AIP Le NDI déplore la désinformation en ligne avec incidence hors ligne pendant la période électorale ACAP Le Gouvernement encourage la population de Bangui à vaquer librement à leurs occupations ANP Le Ministre de l’Enseignement Supérieur en visite de prise de contact dans la région de Tillabéri

ARCEP/ CONCOURS DE CREATION DE LOGO : AMELA KOMLAN A REMPORTE LE PREMIER PRIX


  23 Novembre      11        Société (27407),

   

Lomé, 23 nov. (ATOP)- Améla Komlan Jean Cleber, étudiant en Licence de « Publicité et arts graphiques » à l’ISICA de l’Université de Lomé a remporté le premier prix du concours de création de logo de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) et empoche trois millions (3.000.000) de FCFA à l’issue de la proclamation des résultats d’un jury de 7 membres présidé par Hervé Pana, le vendredi 20 novembre à Lomé.
MM Adjata Kwassi Aggrey Jerôme et Honoré Kossi Eklou classés 2e et 3e ont reçu respectivement 1,5 million et 500. 000 Francs CFA.
Cette compétition qui a permis à l’ARCEP de disposer désormais d’un logo qui servira à définir son identité visuelle et sa charte graphique. Elle a été organisée du 29 octobre au 13 novembre et a connu la participation 678 Togolais résidants et de la diaspora.
Le logo retenu « véhicule un message dans lequel l’ARCEP se reconnaît volontiers car il reflète les missions de l’institution dans leurs composantes de régulation et de contrôle », a confié le directeur général de l’ARCEP, Michel Yaovi Galley. Avec comme vocation de rendre l’identité visuelle de l’ARCEP conforme à sa dénomination, le logo est un cercle décomposé en deux demi-cercles avec un point au centre, qui s’apparente à un œil pour représenter l’instance régulatrice qui veille à ce que les acteurs exercent leurs activités en se conformant au cadre juridique et réglementaire (lois et cahiers de charges).
La partie supérieure du cercle représente l’autorité qui veille à l’instauration d’une relation saine, équitable et durable entre les différents acteurs du secteur alors que celle inférieure représente les acteurs du secteur des communications électroniques et des postes à savoir les opérateurs, les utilisateurs (entreprises et particuliers), avec un ensemble de courbes fines qui entretiennent, entre elles des liens étroits.
Le message de grande portée véhiculé par le logo est la complémentarité entre les demi-cercles épais et les demi-cercles fins dans la partie inférieure qui ne se séparent jamais. Cette complémentarité véhicule des informations au-delà du secteur des communications électroniques et des postes. L’unicité est gage d’un développement harmonieux, malgré les différences.
La cérémonie de remise de prix aux lauréats s’est déroulée en présence du directeur général de l’ARCEP, Michel Yaovi Galley, du président du Comité directeur de l’ARCEP, Haringa Tchéyi, du secrétaire général du ministère de l’Economie numérique et de la Transformation digitale, Tidjani Kassime. On notait également la présence des opérateurs du secteur des communications électroniques et des postes ainsi que des représentants des associations de consommateurs.
M. Galley s’est réjoui de l’enthousiasme et de la ferveur suscitée par cette initiative auprès d’un large public qui va au-delà des professionnels de la communication. Il a précisé que les récompenses ont été incontestablement une source majeure de motivation. « Notre mission, c’est aussi de promouvoir l’excellence en suscitant surtout auprès des jeunes, l’éclosion de talents, par l’esprit de créativité, d’audace et d’originalité, à l’instar des actions qu’entreprend le gouvernement en faveur de la jeunesse togolaise », a-t-il poursuivi.
L’ARCEP est une institution gouvernementale. Elle se charge de la gestion et du contrôle des opérateurs autorisés par le gouvernement pour établir et exploiter des réseaux et services ouverts au public. Elle œuvre également au niveau de la délivrance des autorisations pour les réseaux indépendants agréments d’équipements terminaux et d’installateur et la gestion des ressources rares, (fréquences et numérotation).

Dans la même catégorie