ANG Eleições/Primeiro-ministro reafirma « empenhamento total » para que legislativas ocorram em dezembro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 125 étudiants de l’Ecole africaine et malgache de l’architecture et de l’urbanisme reçoivent leurs diplômes AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La 6e édition des Journées de l’orientation du bachelier ouverte sous le sceau du numérique et des innovations pédagogiques AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Niger s’inspire de l’expérience ivoirienne en matière de télévision numérique terrestre AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le RAIDH renforce les capacités des jeunes sur l’utilité des institutions dans le renforcement de la démocratie ANP Le Gouverneur de Maradi prévient les cadres régionaux sur la consommation du carburant fraudé AIP La dynamique coopérative recommandée pour une meilleure rentabilité des activités avicoles AIP La paroisse saint Jean d’Aboisso inaugure sa grotte mariale AIP Les populations satisfaites des projets réalisés par l’État à Kanawolo AIP Le ministre Bruno Nabagné forge les valeurs du travail chez les enfants de la diaspora

Arrivée à Kinshasa de la dépouille du peintre Roger Botembe


  12 Janvier      221        Arts plastiques (52), Société (39418),

   

Kinshasa, 12 janvier 2020 (ACP).- La dépouille de l’artiste-peintre congolais de renommée internationale et enseignant à l’Académie des beaux-arts (ABA) de Kinshasa, Roger Botembe Mimbayi, décédé le 31 décembre 2019, en  Afrique du Sud, où il était parti pour les soins, est arrivée, samedi, dans la soirée dans la capitale et acheminée à la morgue de l’hopital du Cinquantenaire, dans la commune de Kasa-Vubu.

Selon de sources proches de l’ABA, le corps sera gardé pendant près d’une semaine à la morgue en attendant la mise en place d’un programme définitif, convenu entre l’académie et la famille biologique de l’illustre disparu.

Né le 4 mars 1959, Me Roger Botembe fut professeur associé et chef de section Arts-plastiques à l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa et directeur de la Coopération internationale et de la promotion à l’Institut des Musées nationaux du Congo depuis 2006.
Il a aussi travaillé de 1981-1982, dans l’atelier de Samir Zarour à Abidjan en Côte d’Ivoire, à l’Institut national des Arts d’Abidjan et a obtenu le diplôme de 2ème degré en peinture monumentale de l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles.

Ce qui le pousse en  1992, à créer sa propre structure : «Les Ateliers Botembe», comme école d’art africain contemporain, qui, va l’amener à fonder à partir de  1999, «le Trans-symbolisme», comme courant de  «renaissance» de ce style artistique.

ACP/Fng/Fmb

Dans la même catégorie