AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Décès du premier ministre : la présidence de la République visite les sites retenus pour les funérailles AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lutte contre la corruption : La société civile et des médias plaident pour la vulgarisation des actions et missions de la HABG AIP Côté d’ivoire-AIP/Covid-19 : le département de Niakara enregistre deux cas de contamination, les autorités accentuent la lutte AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le mouvement d’action des jeunes de l’AIBEF Daloa renouvelle sa confiance à Kouassi Adjoua Cécile GNA MP for Gomoa Central cut sod for construction of Dahom road GNA Oil Palm Development Association inaugurates Council of Patrons GNA ECG Power Queens supports Koforidua Prisons to fight covid-19 GNA Kasoa NDC calls on the police to apply selective justice GNA Students turnout will reward government – Hohoe NPP Chairman GNA Krachi East MP pays salaries of 223 private school teachers

A’SALFO : « LES ARTISTES SONT ARMÉS POUR PRÔNER LES VRAIES VALEURS’’


  29 Janvier      10        Musique (201),

   

Dakar, 29 jan (APS) – Les artistes africains disposent d’une « arme solide pour prôner les vraies valeurs » et doivent sur cette base s’engager plus dans la recherche de la paix sur le continent africain, estime le leader du groupe ’’Magic System’’, Salif Traoré dit « A’Salfo.
« Les artistes doivent plus s’engager pour la paix parce qu’aujourd’hui, cette campagne pour la paix doit être inclusive, et il y a plus de teneur quand un artiste le dit que quand un politique le dit », a soutenu le promoteur du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA), du nom de ce village cosmopolite situé non loin d’Abidjan, la capitale ivoirienne.
Il s’exprimait lors de la cérémonie officielle de lancement de l’édition 2020 du FEMUA (14-19 avril), mardi à Dakar, en présence du ministre sénégalais de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, et de l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Sénégal, le général Sékou Touré.
 Selon A’Salfo, l’engagement des artistes doivent se traduire sur le terrain de la recherche de la paix, puisqu’ils disposent d’une « arme solide pour pouvoir prôner de vraies valeurs ».
« Les artistes en particulier, (les acteurs de) la culture en général, chacun essaie d’apporter sa contribution, on a compris que notre métier est un bon canal pour véhiculer des messages positives, chacun essaie de se servir de sa notoriété, de sa scène pour promouvoir les valeurs d’apaisement, de fraternité, de paix et de cohésion ».
S’adressant à ses concitoyens à l’approche de la prochaine présidentielle ivoirienne, le 31 octobre, il a invité chaque Ivoirien à faire un effort sur lui-même « pour que la paix ne soit pas seulement un mot ».
« Il faut que la paix soit vraiment un comportement, c’est nous les Ivoiriens qui devront contribuer à la paix en cultivant l’esprit de fraternité, d’amitié et de cohésion entre nous », a déclaré le leader du Magic System.
 « Ce n’est pas les politiciens qui doivent nous diriger et dire ce que nous devons faire, c’est à nous de prendre conscience que notre pays ne doit plus aller en reculons, nous sommes dans une lancée et nous devons rester dans cette dynamique si on veut un pays prospère », a-t-il ajouté.
A’Salfo, se disant « épaté » par l’hospitalité sénégalaise, est revenu sur les débuts en 2007 du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo, qui a débuté avec « de maigres moyens, un petit volet musical et social et douze invités ».
« Aujourd’hui on a plus de 400 invités, un côté social, un volet scientifique, une programmation artistes large et un budget qui dépasse le milliard » de francs CFA, indique-t-il.

Dans la même catégorie