AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Africa Santé Expo 2021, du 20 au 21 mai à Abidjan AIP Point de la situation de la COVID-19 au 21/01/2021 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Signature d’un partenariat entre le centre Jubilée de Korhogo et un organisme allemand pour la prise en charge des malades mentaux AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La mine d’or d’Ity mène plusieurs actions au bénéfice des populations de Zouan-Hounien APS LIGUE 1 : TEUNGUETH FC ET JARAAF, LES FAVORIS AU TITRE, SELON BADARA SARR MAP Bénin : 56 millions $ de l’UE pour la riposte anti-covid-19 MAP Gabon : Campagne nationale de sensibilisation sur les effets néfastes du tabagisme MAP Côte d’Ivoire : Retard de livraison des vaccins Pfizer GNA COVID-19: Seven new cases recorded in 24 hours in Hohoe GNA Senior Staff of Ghanaian Universities begin indefinite strike

Assemblée nationale : le budget de 12 millions USD est conforme au règlement intérieur, selon Gaël Bussa


  9 Janvier      14        Economie (10831), Politique (14318),

   

Kinshasa, 09 janvier 2021(ACP).-Le rapporteur du bureau d’âge à l’Assemblée nationale, Gaël Bussa, a affirmé, jeudi, que le budget de 12 millions de dollars Us sollicité par son bureau pour couvrir les dépenses de la session extraordinaire de la chambre basse du Parlement est conforme au règlement d’ordre intérieur de l’Assemblée nationale, en son article 65, lors d’une conférence de presse tenue dans son bureau au Palais du peuple.

Selon le député Gaël Bussa, l’article 65 du règlement intérieur stipule que pendant la session extraordinaire, les députés nationaux reçoivent une prime équivalente à leurs émoluments mensuels et des primes diverses, ajoutant qu’il en est de même aussi pour les membres des cabinets et les assistants.

« La dotation mensuelle du Parlement a été revue à la hausse depuis le mois de septembre dernier à hauteur de l’équivalent de 12 millions de dollars Us par le fait de l’exécution du budget du fonctionnement conformément à la loi des finances de l’exercice 2020 », a soutenu le rapporteur du bureau d’âge.

Gaël Bussa a rappelé que la Cour constitutionnelle, dans son arrêt RC 1438, a donné au bureau d’âge, le pouvoir de gérer les affaires courantes de l’Assemblée nationale notamment, le contrôle parlementaire prévu dans son article 100 permettant ainsi aux députés nationaux d’exercer un contrôle au niveau des ministères, entreprises et établissements publics.

Il a réaffirmé la détermination du bureau d’âge de jouer le rôle d’arbitre en se considérant comme église au milieu du village.

Dans la même catégorie