Inforpress Santo Antão: Projecto “Contribuir para criação do emprego digno às mulheres” contempla 100 mulheres Inforpress CPLP: Ministros debatem temática da biodiversidade e desafios das alterações climáticas no espaço lusófono ACP L’ONU Femmes lance la campagne «16jours d’activisme» en RDC GNA Ghana identifies Pfizer and Modena COVID-19 vaccines for deployment GNA Teshie Tafo engulf with filth, pleas with government for help GNA MTN Ghana Foundation commissions library project at Ebenezer SHS Inforpress VII Fórum “Pensar Safende” debate novas perspectivas e desafios do bairro Safende Inforpress Porto Novo: Associação de pescadores mobiliza cerca de mil contos para montagem de loja de materiais de pesca Inforpress Propriedade Intelectual: IGQPI quer adoptar o País de um sistema “robusto e adequado” APS CAF : MACKY SALL APPORTE SON ONCTION À LA CANDIDATURE DE AUGUSTIN SENGHOR

ASSEMBLEE NATIONALE : LES DEPUTES AUTORISENT LA RATIFICATION DES LOIS RELATIVES AUX DROITS DES PERSONNES AGEES ET A LA PROTECTION DES TRAVAILLEURS MIGRANTS


  4 Novembre      11        Politique (13013),

   

Lomé, 4 nov. (ATOP) – Les députés à l’Assemblée nationale (AN) ont autorisé à l’unanimité, le mardi 3 novembre à l’hémicycle à Lomé, le gouvernement à intégrer dans l’ordonnancement juridique interne du Togo, le protocole à la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples, relatif aux droits des personnes âgées et la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et les membres de leurs familles,.

Le vote de ces deux projets de ratification s’est déroulé lors de la 7ème séance plénière de la 2ème session ordinaire de l’année. Les travaux ont été dirigés par la présidente de cette institution, Mme Yawa Djigbodi Tsegan. C’était en présence du ministre chargé des Relations avec les Institutions de la République, Christian Trimua, et du ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, Mme Adjovi Lolonyo Apedoh-Anakoma.

La présidente de l’AN a souligné que la première ratification permettra au gouvernement de mettre en place une politique de protection des couches les plus vulnérables du pays. Pour elle, en autorisant le Togo de ratifier les droits sur les politiques migratoires, c’est pour éviter que les débats se déroulent dans un vide juridique ou dans un espace de non-droit. La présidente du parlement a précisé que cette deuxième ratification est le meilleur moyen de promouvoir la souveraineté du Togo dans un monde ouvert. « Car de toute évidence, la protection des droits de l’Homme et des libertés fondamentales ne devrait pas dépendre du pays où l’on vit. Ce regard nouveau que le Togo pose sur les travailleurs migrants est une préoccupation au cœur de notre pacte social », a-t-elle poursuivi.

Mme Tsegan a signifié qu’en s’associant à cette œuvre de construction par le vote de ces deux textes, la représentation nationale démontre son adhésion à la lutte en faveur d’une société plus apaisée et plus juste. Elle dit avoir confiance à la mise en œuvre efficace et efficiente de ces instruments qui permettront aux personnes du 3ème âge et aux travailleurs migrants de bénéficier de tous les appuis de l’Etat et de ses partenaires au développement pour une meilleure prise en compte des questions relatives à leurs droits.

Selon le ministre Trimua, le président de la République a placé depuis quelques années, les préoccupations majeures concernant la protection et le bien-être des personnes âgées du Togo parmi les priorités du gouvernement. « De même, le souci de l’inclusion de tous nos compatriotes qui vivent à l’extérieur de nos frontières, a constamment été l’un des points sur lequel le gouvernement a été appelé à travailler ces dernières années comme par exemple, le vote des Togolais de l’extérieur, leur mis en réseau dans le cadre d’un Haut conseil des Togolais de l’extérieur et la libre circulation de nos compatriotes vis-à-vis du Togo et de leurs pays d’accueil ont été des réalités ainsi que leur inclusion dans la vie économique de notre pays », a-t-il ajouté. Le ministre en charge des Relations avec les Institutions de la République a fait savoir que le gouvernement fera un bon usage des deux outils mis à sa disposition pour renforcer son arsenal juridique pour le bien de tous.

Les présidents des groupes parlementaires ont signifié que la ratification du texte concernant les droits des personnes âgées constitue une avancée majeure pour le Togo. Selon eux, elle vise à garantir la jouissance pleine et entière des droits des personnes âgées et à redynamiser l’inclusion de cette couche vulnérable. Ils ont souligné que la deuxième ratification relative aux droits des travailleurs migrants corrige les carences observées dans leur protection.

Dans la même catégorie