APS MACKY SALL GRACIE 551 PRISONNIERS À L’OCCASION DE LA KORITÉ AIP Un incendie ravage des magasins au marché central de Bonoua AIP Bédié regagne Daoukro après un an d’absence GNA Two jailed 26 years over attempted robbery GNA Care International and Mars Incorporated to empower women cocoa farmers ANP Le Gouvernement nigérien adopte sa Déclaration de Politique Générale GNA Gyamfi’s double powers Kotoko past Ebusua Dwarfs INFORPRESS Le président de la FCF défend que toutes les institutions sportives soient auditées INFORPRESS L’association syndicale de la PJ garantit qu’il y a un «sentiment d’unité» et que la classe «se sent très respectée» INFORPRESS Handball: New women’s handball coach wants Cape Verde to make history at CAN

ASSEMBLEE NATIONALE : LES DEPUTES AUTORISENT LA RATIFICATION DES LOIS RELATIVES AUX DROITS DES PERSONNES AGEES ET A LA PROTECTION DES TRAVAILLEURS MIGRANTS


  4 Novembre      27        Politique (16685),

   

Lomé, 4 nov. (ATOP) – Les députés à l’Assemblée nationale (AN) ont autorisé à l’unanimité, le mardi 3 novembre à l’hémicycle à Lomé, le gouvernement à intégrer dans l’ordonnancement juridique interne du Togo, le protocole à la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples, relatif aux droits des personnes âgées et la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et les membres de leurs familles,.

Le vote de ces deux projets de ratification s’est déroulé lors de la 7ème séance plénière de la 2ème session ordinaire de l’année. Les travaux ont été dirigés par la présidente de cette institution, Mme Yawa Djigbodi Tsegan. C’était en présence du ministre chargé des Relations avec les Institutions de la République, Christian Trimua, et du ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, Mme Adjovi Lolonyo Apedoh-Anakoma.

La présidente de l’AN a souligné que la première ratification permettra au gouvernement de mettre en place une politique de protection des couches les plus vulnérables du pays. Pour elle, en autorisant le Togo de ratifier les droits sur les politiques migratoires, c’est pour éviter que les débats se déroulent dans un vide juridique ou dans un espace de non-droit. La présidente du parlement a précisé que cette deuxième ratification est le meilleur moyen de promouvoir la souveraineté du Togo dans un monde ouvert. « Car de toute évidence, la protection des droits de l’Homme et des libertés fondamentales ne devrait pas dépendre du pays où l’on vit. Ce regard nouveau que le Togo pose sur les travailleurs migrants est une préoccupation au cœur de notre pacte social », a-t-elle poursuivi.

Mme Tsegan a signifié qu’en s’associant à cette œuvre de construction par le vote de ces deux textes, la représentation nationale démontre son adhésion à la lutte en faveur d’une société plus apaisée et plus juste. Elle dit avoir confiance à la mise en œuvre efficace et efficiente de ces instruments qui permettront aux personnes du 3ème âge et aux travailleurs migrants de bénéficier de tous les appuis de l’Etat et de ses partenaires au développement pour une meilleure prise en compte des questions relatives à leurs droits.

Selon le ministre Trimua, le président de la République a placé depuis quelques années, les préoccupations majeures concernant la protection et le bien-être des personnes âgées du Togo parmi les priorités du gouvernement. « De même, le souci de l’inclusion de tous nos compatriotes qui vivent à l’extérieur de nos frontières, a constamment été l’un des points sur lequel le gouvernement a été appelé à travailler ces dernières années comme par exemple, le vote des Togolais de l’extérieur, leur mis en réseau dans le cadre d’un Haut conseil des Togolais de l’extérieur et la libre circulation de nos compatriotes vis-à-vis du Togo et de leurs pays d’accueil ont été des réalités ainsi que leur inclusion dans la vie économique de notre pays », a-t-il ajouté. Le ministre en charge des Relations avec les Institutions de la République a fait savoir que le gouvernement fera un bon usage des deux outils mis à sa disposition pour renforcer son arsenal juridique pour le bien de tous.

Les présidents des groupes parlementaires ont signifié que la ratification du texte concernant les droits des personnes âgées constitue une avancée majeure pour le Togo. Selon eux, elle vise à garantir la jouissance pleine et entière des droits des personnes âgées et à redynamiser l’inclusion de cette couche vulnérable. Ils ont souligné que la deuxième ratification relative aux droits des travailleurs migrants corrige les carences observées dans leur protection.

Dans la même catégorie