INFOPRESS Bailarino Djan Neguim impulsiona criação da Rede de Dança da CPLP Inforpress Bailarino Djan Neguim impulsiona criação da Rede de Dança da CPLP GNA Corruption: Government must pay attention to internal auditing GNA Dr Bawumia is an embodiment of competence– Friends ANG Forças Armadas/Conselho do CEMGFA apela militares a se absterem da política partidária AIP Le gouvernement veut propulser définitivement la Côte d’Ivoire au rang des pays à revenus intermédiaires AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Filets sociaux productifs : la Banque mondiale renouvelle sa confiance en l’Etat ivoirien AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La participation du secteur privé annoncé au séminaire gouvernemental Inforpress São Vicente: Problema de escassez de ovos no mercado resolvido só em meados de Maio – director da Sociave Inforpress Santiago Norte: Profissionais de saúde da linha da frente no combate à covid-19 já foram todos imunizados

Assemblée nationale : Un député acclamé pour avoir défendu le panier de la ménagère


  8 Avril      27        Politique (16257),

   

Conakry, 08 avr. (AGP)- Après le grand oral du premier ministre chef du gouvernement, face aux questions des députés, l’intervention du député Oumar Sidibé, de la circonscription électorale de Dixinn sous la bannière du RPG/Arc- en-ciel a fait le chou gras de la presse nationale et des réseaux sociaux.

Oumar Sidibé, érigé en défenseur du panier de la ménagère a profité mercredi, 07 avril 2021, à l’occasion de la présentation des grandes orientations de la politique générale du gouvernement pour dire plus haut ce que certains murmurent tout bas en ce sens que partout où vous passez dans les rues de Conakry les gens ne parlaient que de lui en tant que défenseur du bas peuple à l’hémicycle.

Connu pour son faible niveau d’instruction, l’honorable Oumar Sidibé, appelé affectueusement Joe Bébéto, reconnait la crise qui est en train de fouetter l’humanité mais selon lui, cette crise ne devait pas avoir un impact sur les produits locaux qui ne passent pas par le cordon douanier.

« M. le premier ministre vous avez dit dans 2 ans la Guinée va dépasser la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, nos mamans n’arrivent pas à préparer le ‘’Maraghoulangni’’ (repas). Le marché coûte énormément cher. Je vous assure la fois dernière, j’ai donné 100 000 francs à ma femme pour la dépense, elle me dit comme tu aimes le Konkoé (mâchoiron) vas toi-même au marché. Arrivé, on me dit un seul Konkoé coûte 80 000 francs. Comment je peux payer le reste des condiments. Vous avez dit ensuite qu’il y a des problèmes, la crise a fait que la chine n’a pas pu produire des conteneurs vides pendant un an. Mais le ‘’Machoiron et l’aubergine ne viennent pas dans le conteneur », déplore le parlementaire tout en regrettant le manque criard de table-bancs dans les écoles publiques et l’hygiène à Dixinn.

Pour finir son intervention, l’honorable député a déploré le fait que la subvention accordée par le chef de l’Etat pour l’achat des table-bancs pour les écoles publiques soit détournée par un groupe de cadres corrompus jusqu’à la moelle épinière.

Dans la même catégorie