ANGOP Angola perde na estreia da Cosafa APS ORGANISATION ET NOUVELLES ORIENTATIONS DE LA SN-APS, AU MENU D’UN ATELIER À SALY APS UN ÉLU LOCAL VANTE LES AVANTAGES DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE DANS LA CAPTATION DE RESSOURCES APS LE BOS DU PSE SATISFAIT DU DÉROULEMENT DES TRAVAUX DE L’AGROPOLE-CENTRE APS AFROBASKET U18 : VICTOIRE DU SÉNÉGAL SUR LE MALI (80-78) ANGOP Covid-19: Angola reporta 132 novos casos e 55 recuperados GNA Volta EC prepares venue to host regional collation centre ANP Niger: Le gouvernement fixe les modalités de calcul et de recouvrement des redevances de l’ARST ANP Niger : Démission des membres du Gouvernement et de certaines personnalités candidats aux élections législatives du 27 décembre prochain GNA Volta EC prepares venue to host regional collation centre

Atelier d’initiation à l’intention de la « Task force » pour le soutien du mandat de la RDC au « Partenariat mondial »


  9 Novembre      4        Politique (13288),

   

Kinshasa, 09 Novembre 2020 (ACP).- La Vice-Première ministre, ministre du Plan, Elysée Munembwe Tamukumwe, a procédé lundi à Kinshasa, au lancement des travaux de l’atelier d’initiation et de sensibilisation aux concepts de base du Partenariat mondial, du New Deal, des Objectifs de Développement Durable (ODD) et du Programme de travail 2020-2022 de la Co-Présidence du Partenariat mondial dévolue à la République démocratique du Congo (RDC) depuis juillet 2019.

Ces travaux qui s’étaleront sur 4 (quatre) jours, soit du 9 au 12 novembre 2020, sont destinés à la « Task Force » composée des experts du Gouvernement, du Parlement, du secteur privé et de la société civile, mise sur pied en vue de soutenir le mandat de la RDC.

Dans son allocution, la Vice-Première Ministre, ministre du Plan a rappelé aux participants que la RDC a adhéré au Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du Développement (PMCED) et au New Deal pour l’engagement international dans les Etats fragiles lors du quatrième Forum de Haut-niveau sur l’efficacité de l’aide qui a eu lieu à Busan en Corée du Sud en 2011.

« Le Partenariat mondial a pour vocation de servir de plate-forme multi-parties prenantes pour faire progresser l’efficacité de l’ensemble des efforts du développement et de contribuer à la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) », a-t-elle indiqué.

Elle a saisi l’occasion pour rappeler les quatre principes sur lesquels repose le PMCED à savoir, l’appropriation des priorités du développement par les pays bénéficiaires ; l’orientation vers les résultats ; l’inclusion ; la transparence et la redevabilité de la coopération au développement.

S’agissant du New Deal, Elysée Munembwe a expliqué qu’il consiste en une nouvelle approche du PMCED qui intègre la problématique du développement durable dans les pays en situation de conflit ou post-conflit (Etats fragiles) à travers cinq objectifs de consolidation de la paix et de renforcement de l’Etat (PSG), comme fondement pour atteindre les ODD.

Pour elle, le New Deal permet à un pays comme la RDC d’atteindre la résilience et de parvenir au développement durable.

S’agissant du programme de travail 2020-2022 de la Co-présidence du PMCED, la Vice-Première ministre, ministre du Plan, a indiqué que celui-ci a été élaboré et adopté au niveau mondial par toutes les parties prenantes en vue d’aider les co-présidents (RDC-Suisse-Bangladesh) dans l’exercice de leur mandat.

« Le mandat de la RDC à cette co-présidence est porté par le Ministère du Plan, représenté par ma modeste personne. Nous avons estimé que la mise en œuvre efficace de ce partenariat mondial ne saurait se faire sans l’implication de toutes les parties prenantes », a-t-elle soutenue.

Cet’Atelier est organisé avec le soutien du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et de l’Agence coréenne de coopération Internationale (KOICA), précise-t-on.

Dans la même catégorie