AIB Vacances mouvementées pour Charles Kaboré et ses compatriotes burkinabè à l’étranger AIB Burkina : Après 40 ans d’existence, l’Ecole nationale d’élevage veut davantage diversifier ses filières AIB Burkina : Onze personnes  »décèdent » pendant leur garde à vue (Procureur) GNA Gospel music sensation Yaw Spoky out with single GNA NRCCD to open Model Inclusive School in September GNA e.TV Ghana /Japan Motors open registration for 2019 Corporate Run APS MANSOUR FAYE DÉBALLE UN « PAQUET D’ENGAGEMENTS » SUR DES OUVRAGES À RÉALISER À THIÈS GNA E. African security experts, policymakers urge concerted efforts in conflict resolution GNA U.S. to raise bar for « made in America » products GNA Sudan, South Sudan to address oil flow constraints

ATEPA veut remettre l’agriculture au cœur du développement


Dakar, 26 nov (APS) – L’agriculture doit être au cœur du développement économique du Sénégal, a affirmé le président de la Plateforme Sénégal-Rek Pierre Goudiaby Atepa, estimant qu’une bonne place doit revenir à la région de Kaolack qui est le bassin arachidier.

M. Goudiaby, candidat déclaré à la présidentielle de février, était dimanche à Kaolack où il a lancé son programme Révolution Économique et Industrielle du Sénégal (REIS), et rencontré le khalife de Medina Baye Cheikh Tidiane Ibrahima Niasse.

Dans un entretien accordé à la presse, il a estimé qu’il faut  »repenser notre politique arachidière à travers une restructuration, remettre l’agriculture au cœur du développement pour faire en sorte que les paysans ne dépendent plus de la pluie ».

 »Le véritable poumon économique du Sénégal c’est Kaolack et il doit le rester », a ajouté le candidat insistant sur « sa position géographique et son port plein de potentiel ».

Selon lui, « la découverte du gaz et du pétrole devrait révolutionner notre manière de penser mais aussi tout le programme économique du Sénégal en s’inspirant du modèle des pays arabes qui n’avaient rien il y a trente ans mais qui sont devenus riche grâce à leur pétrole ».

Pour développer l’activité des conducteurs de moto Djakarta, il promet la modernisation de ce secteur avec des engins électriques qui ne vont plus fonctionner avec du carburant.

Dans la même catégorie