MAP Le projet du Gazoduc Nigeria-Maroc est sur la bonne voie (Amina Benkhadra) MAP RDC: L’ONU alerte sur la détérioration de la situation sécuritaire dans l’Est du pays AIB Cascade /Finale de la coupe du gouverneur : La SN SOSUCO remporte le trophée AIB Ioba : 72h pour impulser le développement endogène de la commune de Guéguéré AIB Burkina : Save the Children renforce les capacités nutritionnelles des déplacés à Kaya AIB La dégradation des sols au Burkina compromet l’avenir des générations actuelles et futures (BUNASOLS) AGP Mandiana/Forum des jeunes : Plus de 90 jeunes venus des régions de Kankan et Faranah prennent part aux travaux ouverts ce lundi AGP Guinée/Procès des événements du 28 septembre : ‘’Il ne faut pas que le capitaine Dadis ait peur d’affronter la justice de son pays’’ dixit Me Lancinet Sylla AGP Guinée/Procès des événements du 28 septembre : ‘’Ce n’est pas par peur d’affronter les débats que le président Dadis s’est déclaré malade’’, répond Me Antoine Pépé Lamah AGP Guinée/Procès des événements du 28 septembre : L’audience renvoyée au 12 décembre 2022 pour des raisons de santé de l’accusé, Moussa Dadis Camara

Attaque du convoi humanitaire dans le Nord du Burkina: Le gouvernement évoque «des complicités malheureuses»


  28 Septembre      11        sécurité (175),

   

Ouagadougou, 28/09/2022 (MAP)- Le ministre délégué à la Défense du Burkina Faso, le Colonel-Major Silas Keïta, a déclaré, mercredi, que l’attaque lundi du convoi humanitaire à Gaskindé (Nord), en partance pour Djibo, a été possible à cause de «complicités malheureuses».

«Pour l’instant nous allons nous taire sur les actions en cours parce que nous sommes en guerre mais je voudrais d’ores et déjà dire que cette attaque nous montre qu’il y a eu de complicités malheureuses qui ont livré ce convoi à la merci de ces hommes sans foi ni lois», a affirmé le Colonel-Major Silas Keïta.

Il s’exprimait à l’issue de l’hebdomadaire Conseil des ministres, tout en déplorant l’incident, précise l’Agence d’information du Burkina AIB.

Un convoi de ravitaillement composé de plusieurs véhicules transportant des vivres et articles divers en partance pour la ville de Djibo (région du sahel), a été la cible d’une attaque terroriste le lundi 26 septembre dernier.

Ce convoi, qui était sous escorte militaire du 14e régiment interarmes a été attaqué à hauteur de la localité de Gaskindé, environ 20 km de Djibo.

Un communiqué du gouvernement en date du 27 septembre fait état d’un bilan provisoire de 11 militaires tués, 28 blessés dont 20 militaires et d’importants dégâts matériels.

«Le bilan qui est provisoire pour l’instant va être clarifié par la suite. Les mesures prises actuellement engagent les unités sur le terrain pour le ratissage qui est en cours et qui permettra d’établir clairement ce qu’il y ce qu’il y a comme implication sur le terrain et d’envisager des mesures à prendre», a indiqué le ministre délégué à la Défense.

Par ailleurs, le ministre a rassuré que des actions sont en cours pour que la voie qui mène à Djibo soit dégagée au plus vite afin que la ville puisse être ravitaillée le plus vite possible, ajoute la même source, notant que pour plus amples informations sur cette attaque, le Colonel-Major Keïta a donné rendez-vous aux médias le vendredi matin pour une conférence de presse des forces armées.

Le Burkina Faso est en proie aux attaques terroristes depuis 2015. Ces attaques ont causé plusieurs centaines de morts, provoqué le déplacement d’environ 1,5 million de personnes et la fermeture de plusieurs écoles et centres de santé.

Dans la même catégorie