AIP Le ministre Gilbert Koné Kafana visite la Cour de comptes AIP Des kits scolaires offerts aux élèves de Gangodouo AIP Le ministre français Jean-Yves Le Drian reçu par le président Ouattara AIP Des agents électoraux perçoivent leurs indemnités à Kani ACP Près de 37 millions USD d’investissement de FIDA dans le secteur agricole en RDC ACP Arrivée à Kinshasa du ministre délégué au ministère japonais des Affaires étrangères ACP Un message spécial de Yoweri Museveni remis au Président Joseph Kabila Kabange ATOP DONS DE MATERIEL SPORTIF A LA FEDERATION TOGOLAISE DE TENNIS ATOP LE 3EME CYCLE DE SUIVI DU PARTENARIAT MONDIAL 2018 LANCE Inforpress Beneficiários do programa Bolsa de Acesso à Cultura enaltecem o contributo deste na inclusão das crianças

Augmentation de la capacité de production de la centrale hydroélectrique de Mwandingusha


  12 Janvier      46        Economie (20563), Environnement/Eaux/Forêts (3595),

   

Kinshasa, 12 Janv. 2018 (ACP).- L’entreprise Ivanhoe Mines a réussi à porter la capacité de production de la centrale hydroélectrique de Mwandingusha (Haut-Katanga) à 32 MW, soit près du triple pour l’approvisionnement en électricité du projet Kamoa-Kakula, une des plus grandes mines de cuivre en RDC et en Afrique.

Selon le président exécutif de cette entreprise, Robert Friedland, qui l’a fait savoir à la presse, l’objectif est de mettre à niveau les six générateurs de la centrale. Il a dit que le projet est en train de réaliser la modernisation de la centrale dont trois des six générateurs ont été déjà mis à niveau. A terme, soit en 2019, le projet devrait permettre de porter la capacité à 71 MW.

« L’hydroélectricité, avec ses vertus propres et renouvelables, est la meilleure solution énergétique pour soutenir nos priorités de développement alors que nous continuons à chercher des moyens de réduire notre impact sur l’environnement et de produire le cuivre dont le monde a besoin », a déclaré Robert Friedland.

Le projet de modernisation de la centrale de Mwandingusha fait partie d’un grand programme visant à mettre à niveau et booster la capacité de production de trois centrales hydroélectriques en RDC.

Une fois terminé, le programme piloté par la firme Stucky en collaboration avec la Société nationale d’électricité (SNEL), Ivanhoe et Zijin Mining, devrait apporter 200 Mw supplémentaires au réseau national de la RDC, soit plus qu’assez pour le projet Kamoa-Kakula. ACP/YMW/Wet

Dans la même catégorie