MAP SM le Roi préside au Palais Royal de Rabat une séance de travail dédiée à l’examen de l’avancement des projets d’énergies renouvelables portés par Masen (Cabinet Royal) MAP Le CAD et la SIB, du groupe Attijariwafa bank, réunissent des opérateurs économiques africains autour des « FinTech » à Abidjan AGP Plan de relance économique : l’accent mis sur la communication pour mieux vulgariser les effets induits AGP Un cadre de concertation pour donner un coup d’accélérateur au Plan décennal en gestation GNA Deputy Minister rally support for Regional Chairman GNA Indigenous industries must be innovative – Ministry GNA IFC to promote leasing across Africa GNA Businesses must re-align to changing payment landscape -GhIPSS APS Vers la mise en place d’un comité national de gestion des pesticides GNA Refuse to allow anyone to kill your business dreams

Augmentation de la capacité de production de la centrale hydroélectrique de Mwandingusha


  12 Janvier      24        Economie (17964), Environnement/Eaux/Forêts (3076),

   

Kinshasa, 12 Janv. 2018 (ACP).- L’entreprise Ivanhoe Mines a réussi à porter la capacité de production de la centrale hydroélectrique de Mwandingusha (Haut-Katanga) à 32 MW, soit près du triple pour l’approvisionnement en électricité du projet Kamoa-Kakula, une des plus grandes mines de cuivre en RDC et en Afrique.

Selon le président exécutif de cette entreprise, Robert Friedland, qui l’a fait savoir à la presse, l’objectif est de mettre à niveau les six générateurs de la centrale. Il a dit que le projet est en train de réaliser la modernisation de la centrale dont trois des six générateurs ont été déjà mis à niveau. A terme, soit en 2019, le projet devrait permettre de porter la capacité à 71 MW.

« L’hydroélectricité, avec ses vertus propres et renouvelables, est la meilleure solution énergétique pour soutenir nos priorités de développement alors que nous continuons à chercher des moyens de réduire notre impact sur l’environnement et de produire le cuivre dont le monde a besoin », a déclaré Robert Friedland.

Le projet de modernisation de la centrale de Mwandingusha fait partie d’un grand programme visant à mettre à niveau et booster la capacité de production de trois centrales hydroélectriques en RDC.

Une fois terminé, le programme piloté par la firme Stucky en collaboration avec la Société nationale d’électricité (SNEL), Ivanhoe et Zijin Mining, devrait apporter 200 Mw supplémentaires au réseau national de la RDC, soit plus qu’assez pour le projet Kamoa-Kakula. ACP/YMW/Wet

Dans la même catégorie