MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) MAP Bank Of Africa lance sa nouvelle plateforme de crédit à la consommation « creditdaba.ma » AIP Un cadre RHDP de Man en lice pour une candidature d’indépendant aux législatives AIP La paix et la solidarité célébrées dans le canton Kafigué AIP Des motos pour les secrétaires de sections RHDP du canton Kafigué AIP L’érection du village de Dagba en sous-préfecture souhaitée AIP Aimée Zébéyoux réconcilie les populations autochtones et allogènes de Téhiri MAP Lancement de la 6eme Semaine du Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA) GNA Ghana records new Coronavirus variants-President GNA President charges traders, transport operators to strictly observe COVID-19 protocols

AUGUSTIN SENGHOR CONTRE ‘’LA BALKANISATION’’ GÉOGRAPHIQUE ET LINGUISTIQUE DE LA CAF


  3 Janvier      11        Société (27372),

   

Dakar, 3 jan (APS) – Le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), candidat à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF), a fait part de son opposition à une division du foot africain en zones géographiques et linguistiques.

’’Le football africain n’a pas besoin de cette balkanisation en zones géographiques et linguistiques, nous avons besoin de doter la CAF du meilleur président possible’’, a dit , Augustin Senghor, invité, dimanche, de l’émission Grand Jury de la RFM (privée).

Confirmant avoir eu des discussions avec l’ancien président de la Fédération ivoirienne de football, Jacques Anouma, autour de l’idée d’une candidature unique ouest-africaine, il a précisé que rien n’a été arrêté pour le moment, tout en évoquant la possibilité de se retrouver autour d’un modus vivendi.

’’Mais au vu de mon parcours, je présente le meilleur profil’’, a-t-il admis, faisant état de des pourparlers pour que les trois candidats ouest-africains, le Sénégalais, l’Ivoirien et le Mauritanien, Ahmed Yahya, puissent se retrouver.

S’il n’est pas contre que les trois candidats se retrouvent derrière lui, Me Augustin Senghor estime qu’il ne s’agira pas de convaincre et de regrouper la zone ouest-africaine.

’’On se doit de refuser la balkanisation sportive de l’Afrique’’, a-t-il fait savoir rappelant que sa candidature se veut panafricaine.

Augustin Senghor se veut le candidat de toute l’Afrique parce que la CAF est à la croisée des chemins et a besoin d’un homme d’expérience pour la diriger en cette période.

Ce futur président doit refuser l’émiettement et la division sportive, linguistique et géographique, a-t-il insisté.

Me Augustin Senghor répond ainsi à ceux qui pensent à un émiettement des voix au profit du Sud-africain et anglophone, Patrice Motsepe, le président des Mamelodi Sundowns.

Dans la même catégorie