AIB Vacances mouvementées pour Charles Kaboré et ses compatriotes burkinabè à l’étranger AIB Burkina : Après 40 ans d’existence, l’Ecole nationale d’élevage veut davantage diversifier ses filières AIB Burkina : Onze personnes  »décèdent » pendant leur garde à vue (Procureur) GNA Gospel music sensation Yaw Spoky out with single GNA NRCCD to open Model Inclusive School in September GNA e.TV Ghana /Japan Motors open registration for 2019 Corporate Run APS MANSOUR FAYE DÉBALLE UN « PAQUET D’ENGAGEMENTS » SUR DES OUVRAGES À RÉALISER À THIÈS GNA E. African security experts, policymakers urge concerted efforts in conflict resolution GNA U.S. to raise bar for « made in America » products GNA Sudan, South Sudan to address oil flow constraints

Autoroute à péage Mbour-Kaolack: Démarrage en juillet du balisage et des enquêtes parcellaires


  23 Juin      42        Travaux publics (471),

   

Fatick, 22 juin (APS) – Les opérations de balisage et d’enquêtes parcellaires sur le tracé de l’autoroute à péage Mbour-Kaolack « vont démarrer dès le mois de juillet prochain », avec l’objectif d' »évaluer les impenses à verser aux ayants-droit », a annoncé, vendredi à Fatick, le responsable du projet de construction de cette autoroute, Moustapha Dème.

« Dès le mois de juillet, le bureau d’étude va démarrer les opérations de balisage et d’enquêtes parcellaires sur le tracé du projet de construction de l’autoroute à péage Mbour-Kaolack », a dit M. Dème lors d’un Comité régional de développement (CRD) portant sur la présentation de ce projet de construction d’autoroute à péage.
D’une distance de 100 km en 2×2 voies extensibles à 2×3 voies y compris des voies de connexion, « le tracé de cette autoroute va traverser des parcelles de villages et localités de 17 communes des régions de Thiès, Fatick et Kaolack », a-t-il précisé.
S’agissant de la région de Fatick, a-t-il souligné,  »le tracé de l’autoroute à péage va passer sur les parcelles des localités et villages des communes de Niakhar, de Mbellacadio, de Tattaguine et de Diouroup ».

Exécutées en général après le décret d’utilité publique, ces opérations seront suivies par la libération des emprises de l’autoroute et les installations du chantier mais aussi d’études trechniques d’exécution avant la réalisation effective des travaux.

Le responsable du projet a appelé les propriétaires des parcelles dans les communes impactées à la comprehension et à la collaboration, en vue de faciliter le déroulement des travaux.

Revenant sur sa conception technique, il a souligné que » l’autoroute à péage comprendra la construction de 4 échangeurs au niveau de Thiadiaye, Fatick, Gandiaye et Kaolack ». Il a aussi évoqué « les travaux de construction de 3 grands ponts, d’une longueur totale de 290 m ».

 »Il est prévu aussi, a-t-il poursuivi, la construction de 16 passages supérieurs, de 50 passages inférieurs et 210 ouvrages hydrauliques, la construction d’une gare de péage pleine-voie, de trois gares de péage sur bretelles et d’une aire de service intégrant l’espace d’entretien et d’un centre de commande et équipements de vidéosurveillance ».
 »Une clôture adaptée le long de l’autoroute des deux (02) côtés et l’éclairage des échangeurs sont également prévus, a ajouté M. Dème, en poste à l’Agence des travaux et de gestion des routes (AGEROUTE).
Concernant le démarrage effectif des travaux, le directeur des autoroutes du Sénégal, Bocar Malick Mbow, a indiqué qu’il » reste des préalables à définir avec le ministère des Transports avant de se fixer sur un calendrier d’éxécution et de démmarage des travaux ».
« D’une grande utilité », l’autoroute à péage Mbour-Fatick-Kaolack va participer au développement des corridors Dakar-Bamako et Dakar-Lagos dans l’espace CEDEAO, et favoriser le développement économique et social du pays.

AB/ASG/OID

Dans la même catégorie