MAP Des pays de l’Afrique australe signent l’ »Appel de Tanger » pour l’expulsion de la pseudo « rasd » de l’UA (journal lésothien) APS PIDA : Dakar2 liste des mesures concrètes à prendre pour le financement des projets APS Le déficit infrastructurel réduit la productivité de 40% (Premier ministre) MAP « Appel de Tanger »: Le processus d’exclusion de la pseudo rasd de l’Union Africaine est initié (média africain) APS A Neuchâtel Xamax, Amadou Dia Ndiaye veut ‘’ouvrir une nouvelle page’’ de sa carrière APS Le pilote du président Houphouët-Boigny donné en exemple à la jeune génération par un journaliste ivoirien APS Amélioration du cadre de vie : 500 jeunes seront recrutés à Kolda (ministre) ANP CHAN ALGÉRIE 2023: le Niger termine 4ème de la compétition ACI Les sénateurs appelés à chercher l’excellence dans les actions de contrôle parlementaire ACI Handball: Younès Tatby confirmé comme sélectionneur des Diables rouges séniors dames jusqu’en 2024

Autoroute à péage Mbour-Kaolack : les travaux exécutés à 20% (gouverneure)


  9 Décembre      12        Infrastructure (406),

   

Fatick, 8 déc (APS) – Les travaux de construction de l’autoroute à péage Mbour-Kaolack (centre) sont exécutés à hauteur de 20 pour cent, a révélé jeudi la gouverneure de Fatick (centre-ouest), Seynabou Guèye.

Accompagnée de plusieurs chefs de services de cette région, Mme Guèye a visité la base-vie du chantier de construction de cette infrastructure routière.

Sur place, travailleurs sénégalais et chinois sont à pied d’œuvre pour la réalisation de ce tronçon de 100 kilomètres, qui va prolonger l’autoroute à péage reliant l’Aéroport international Blaise-Diagne et Mbour, financé par l’Etat du Sénégal et la Chine, pour un montant de 460 milliards de francs CFA.

“Les chantiers commencent à connaître un rythme satisfaisant avec un taux d’exécution de 20%. Nous espérons même une avance sur les délais de 2025 initialement retenus pour la réception de l’ouvrage”, s’est félicitée la gouverneure de Fatick.

Elle s’exprimait en marge d’une tournée économique qu’elle a initiée pour s’enquérir de l’état d’avancement des projets les plus en vue dans la région de Fatick dans les domaines économique, social, agricole et éducatif.

La gouverneure a beaucoup insisté sur la nécessité de prendre en compte la main d’œuvre locale pour promouvoir la création d’emplois.

“Nous en sommes au recrutement de la main d’œuvre qualifiée. Mais, bientôt, nous allons recruter la main d’œuvre locale pour les travaux de terrassement, de maçonnerie et autres. Le chantier peut recruter jusqu’à 3.000 emplois”, a assuré Oumar Diouf, le directeur régional de l’Agéroute, l’agence des travaux et de gestion des routes.

Les responsables de l’entreprise chinoise en charge des travaux ont rassuré sur le paiement “quasi effectif” des impenses aux propriétaires de champs ou de maisons traversés par cette section de l’autoroute à péage de 100 kilomètres.

La gouverneure et sa délégation ont visité les chantiers de la nationale 9, qui relie Fatick à Passy via Foundiougne, soit 60 kilomètres.

Sur place, le responsable des chantiers, Baye Niass, a assuré que l’ouvrage, qui  connaît un taux d’exécution de 51 pour cent, “sera réceptionné en août 2023”.

Dans le cadre de sa tournée économique, la gouverneure de Fatick a visité un parc ostréicole et une ferme aquacole à Toubacouta, ainsi qu’une ferme agricole à Diaglé Djilor, un village de la commune de Diagane Barka.

Elle s’est aussi rendue à Karang, à la frontière avec la Gambie, pour procéder à la réception provisoire d’un collège d’enseignement moyen construit et équipé par le Programme de modernisation des axes frontaliers (PUMA), à hauteur de 200 millions francs CFA. »

Dans la même catégorie