MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) ANP Atelier de restitution des résultats du diagnostic participatif auprès des services techniques et partenaires AGP La BDEAC réaffirme sa volonté d’accompagner le Gabon AGP Guinée-CEDEAO : Conclave sur la mise en place d’un système de certification de personnes AGP Guinée-Agro-industrie : « Si les FAPA étaient maintenues, la Guinée serait auto suffisante aujourd’hui », dixit Pr Alpha Condé APS LES ACTEURS POLITIQUES DANS L’OBLIGATION DE DISCUTER DE LA GESTION DES RESSOURCES NATURELLES (DIOUF SARR) APS LA COMMUNE DE SANDIARA, UN BON ÉLÈVE DE « MARKETING TERRITORIAL », SELON OUMAR GUÈYE APS PACASEN : UNE ALLOCATION DE 149 MILLIONS CFA PRÉVUES POUR LES SIX COMMUNES BÉNÉFICIAIRES DE FATICK AGP Assassinat-Rouen/ Le Président Alpha Condé adresse ses condoléances à la famille Barry et au Peuple de Guinée suite à l’assassinat du docteur Mamoudou Barry

Autoroute « la côtière » : le gouvernement mise sur un démarrage des travaux avant fin 2018


  9 Mai      46        Développement durable (3823),

   

Dakar, 9 mai 2018 – (APS) – Le gouvernement souhaite que les travaux de l’autoroute côtière devant relier Dakar à Saint-Louis soient lancés avant la fin 2018, a indiqué, mercredi, à Dakar, Lat Diop, directeur de la coopération et des financements extérieurs au ministère de l’Economie, des Finances et du Plan (MEFP).

« Conformément aux instructions du chef de l’Etat, Macky Sall, la partie sénégalaise souhaite que les dispositions appropriées soient prises par l’ensemble des parties prenantes en vue du démarrage du projet avant fin 2018 », a-t-il dit.

M. Diop, intervenant à l’ouverture d’une table-ronde des bailleurs sur le financement de cette infrastructure, a proposé que l’évaluation du projet soit faite « avant juillet » pour que les accords de financement soient signés.

Plusieurs bailleurs étaient présents à cette table ronde, dont la Banque islamique de développement (BID), le Fonds koweitien, le Fonds saoudien pour le développement.

Cette autoroute côtière, dont le coût est estimé à « près de 242 milliards de francs CFA », devrait permettre de desservir des axes importants du Sénégal sur un linéaire de 190 km, de Dakar à Saint-Louis, par Tivaouane Peulh et Lompoul, souligne le directeur de la coopération et des financements extérieurs au ministère de l’Economie et des Finances.

Il a réaffirmé l’ambition du gouvernement de travailler au renforcement des voies de communication afin de stimuler le potentiel des différents terroirs du Sénégal.

« En termes de potentialités, l’axe Dakar-Saint-Louis offre de réelles opportunités au plan économique et social, en raison de l’exploitation imminente des ressources naturelles gazières et pétrolières au large de Kayar et de la frontière Sénégalo-mauritanienne », a expliqué La Diop.

Il a évoqué, dans cette perspective, la mise en place de pôles territoriaux émergents au Lac Rose et Lompoul, ainsi que des stratégies visant un plus grand développement des activités économiques telles que la pêche, le tourisme.

L’autoroute Dakar-Saint-Louis, également appelée  »La Côtière », va jouer dans ce cadre « un rôle important » dans la sous-région, en ce qu’elle est appelée à faire partie du maillon du corridor Alger-Tanger-Nouakchott-Dakar-Conakry-Abidjan et Lagos, a-t-il signalé.

Il a annoncé que le gouvernement soumettra, « dans les prochains jours », une requête pour le financement de la dernière phase de La Côtière, qui concerne le tronçon Lompoul-Saint-Louis.

BHC/BK/PON

Dans la même catégorie