AGP Gabon/Agriculture: Les ministres de la CEEAC en conclave à Libreville AGP Gabon/Education: La CONASYSED réclame les travaux du dialogue social AGP Gabon: Les centrales syndicales des agents publics lancent un mouvement d’humeur MAP Côte d’Ivoire/présidentielle : un mort et des blessés dans des affrontements MAP Hausse de 51% des engagements de la BAD en faveur des Etats fragiles sur 2014-2019 MAP Gabon : découverte des plus hautes mangroves du monde atteignant 60 mètres ANP Lancement des travaux de construction de la cimenterie de Kao : Concrétisation d’un projet longtemps attendu ! APS LES CHANTIERS DE L’OMVG RÉALISÉS À 95 % À KAOLACK (SG) APS MATAR BÂ PARTICIPE À UN SOMMET INTERNATIONAL SUR LA LUTTE CONTRE LE DOPAGE GNA UN 75th Anniversary: Time for sober reflection

AUTOSUFFISANCE EN RIZ : MACKY SALL MISE SUR LE RIZ DE PLATEAU


  19 Septembre      8        Agriculture (1594),

   

Keur Socé (Kaolack), 19 sept (APS) – Le chef de l’Etat a estimé samedi que la culture du riz de plateau peut permettre au Sénégal d’atteindre rapidement l’autosuffisance, concernant cette denrée alimentaire.

Il a évoqué l’espoir que suscite cette pratique culturale lorsqu’il est arrivé à Keur Socé, dans le département de Kaolack, dans le cadre d’une ‘’tournée économique’’ de trois jours (19-21 septembre) qu’il effectue dans les régions du centre du pays.

‘’Avec le riz de plateau, nous allons atteindre plus rapidement nos objectifs d’autosuffisance en riz’’, a ajouté le président de la République.

Le riz de plateau est cultivé dans des terres non inondables, sans la pratique du repiquage. Il peut s’agir de plaines, de plateaux ou de collines.

La tendance est en train de s’inverser en faveur du riz pluvial, qui occupe actuellement 60% de la production de riz, contre 40% pour le riz irrigué, a souligné M. Sall.

Macky Sall a salué aussi la diversification des cultures, telle qu’elles pratiquée par les membres de la Coopérative des professionnels de l’agriculture pour la réforme (COPAR).

En évoquant les réalisations de la COPAR, il affirme que ‘’les coopératives vont aider à mieux organiser les producteurs’’ et leur faire bénéficier de subventions pouvant aller jusqu’à 70% des tarifs du matériel agricole.

Il a plaidé aussi pour la ‘’contractualisation’’, qui, selon lui, permet aux producteurs d’accéder aux intrants agricoles et de s’assurer de la commercialisation de leur production.

‘’Dans un mois, nous allons avoir des récoltes très abondantes, dans toutes les régions du pays’’, s’est-il réjoui après avoir visité des champs à Niakhar (région de Fatick), Sibassor et Keur Socé (Kaolack).

Dans la même catégorie