MAP CHAN des joueurs locaux (3è journée/Groupe C) : Le Maroc bat l’Ouganda (5-2) et passe en quarts de finale MAP Nigeria : Buhari remplace les principaux chefs de l’armée MAP L’accélérateur marocain « La startup Factory » reçoit le Label AFRIC’INNOV APS COVID-19 : A FATICK, LES DOUANES SE MOBILISENT CONTRE TOUT TRAFIC ILLICITE DE DOSES DE VACCINS AIP Côte d’Ivoire-AIP/Les retraités de la CGRAE se forment pour l’amélioration de leurs conditions de vie AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Plus de 850 personnes bénéficient du FASI dans la région du Worodougou AIP Côte d’Ivoire – AIP/ 53 personnes recrutées pour les THIMO à Séguéla AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Des intrants biologiques à la disposition des agriculteurs de Korhogo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Urbanisme: Koné Bruno annonce la restructuration de cinq quartiers précaires d’Abidjan AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lutte contre le Covid-19 : 85 voyageurs interceptés et refoulés aux portes d’Odienné

BAISSE DE 17, 6% DU BUDGET DU MINISTÈRE DU PÉTROLE ET DES ENERGIES ​


  6 Décembre      25        Environnement/Eaux/Forêts (2410),

   

Dakar, 6 déc (APS) – L’Assemblée nationale a adopté dimanche à la majorité le projet de budget du ministère du Pétrole et des Energies dont les autorisations d’engagement s’élèvent à 1011 milliards 122 millions 802 mille 941 FCFA, a constaté l’APS.

Les crédits de paiement se chiffrent à 210 milliards 363 millions 658 mille 201 FCFA.

Selon le rapport de la commission des finances et du contrôle budgétaire, le budget du ministère du Pétrole et des Energies « est passé de 255 milliards 396 millions 691 mille 327 FCFA en 2020 à 210 milliards 363 millions 658 mille 201 FCFA en 2021, soit une baisse de 45 milliards en valeur absolue et 17,6% en valeur relative ».

Pour l’exercice 2021, le budget du ministère du Pétrole et des Energies est structuré autour de quatre programmes portant notamment sur « l’optimisation du système d’offre d’électricité, l’électrification rurale et les énergies renouvelables, la sécurisation de l’approvisionnement en hydrocarbures et les combustibles domestiques ».

Il y a aussi « le pilotage, la coordination et la gestion administrative », indique le même document.

Le ministre du Pétrole et des Energies, Aïssatou Sophie Gladima, déclare que « pour la production, le pari de la disponibilité de l’énergie a été gagné avec une puissance totale de 1350 mégawatts (MW) d’ici la fin de cette année contre 1249 MW en 2019 grâce notamment aux nouvelles réalisations essentielles en énergies renouvelables ».

Elle a rappelé que « ces projets porteront ainsi notre offre d’énergie propre à 456 MW en fin 2020, soit un taux d’énergie propre de 34% incluant l’énergie hydroélectrique issue des barrages de Mamantali et de Félou dans le cadre de l’OMVS », l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal.

Avec 4325 localités électrifiées, le taux d’électrification rurale a été porté à 53,9% en fin 2019, contre 43,2% en fin de 2018, a-t-elle fait indiqué.

Dans cet esprit, la ministre a annoncé « la mise en œuvre de la première phase du programme de généralisation de l’éclairage public par voie solaire dans les 14 régions du Sénégal, avec l’installation de 42.500 lampadaires sur les 50.000 prévus ».

A l’en croire, à cet égard, le président de la République « a décidé récemment, suite à la forte demande des maires, de commander 100.000 autres lampadaires solaires afin de satisfaire les nombreuses sollicitations des populations ».

« Les axes sur lesquels sont posés les lampadaires de la première phase de ce programme sont choisis par les maires des 14 communes bénéficiaires », a-t-elle précisé.

Dans la même catégorie