APS LA NASA A OBSERVÉ UNE OCCULTATION STELLAIRE DEPUIS LE CENTRE DU SÉNÉGAL APS CENTRALE DE 300 MW : LA SIGNATURE DU CONTRAT DE CONSTRUCTION PRÉVUE SAMEDI MAP CEDEAO : vers la levée totale des sanctions imposées au Mali MAP L’ONU évolue dans un monde où l’humanité fait face à une érosion inquiétante du multilatéralisme (M. Loulichki) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Président Ouattara pose lundi la première pierre des travaux du deuxième terminal à conteneurs AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un plan d’aménagement de la forêt classée de Goin-Débé en cours d’élaboration AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 31 nouveaux cas de Covid-19 et 29 guéris APS LANCEMENT D’UNE CELLULE D’ÉTUDES ET DE RÉFLEXION AU SERVICE DE MÉDINA BAYE AGP Gabon/Koulamoutou: La SBL en soutien aux agriculteurs locaux AGP Gabon: Le bilan et les performances de la Comilog et Setrag présentés à Ali Bongo Ondimba

Bakayoko-Ly Ramata définit quatre piliers essentiels pour la lutte contre les violences faites aux enfants et jeunes


  3 Septembre      8        Société (23238),

   

Abidjan, 03 sept 2020 (AIP)- La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Pr Bakayoko-Ly Ramata a défini le jeudi 3 septembre 2020 quatre piliers essentiels du plan d’action national qui sera bientôt mise en œuvre en vue de la lutte contre les violences faites aux enfants et aux jeunes en Côte d’Ivoire.

La ministre intervenait lors de la présentation du rapport de l’enquête nationale sur les violences faites aux enfants et aux jeunes (VACS-CI), coordonnée par le ministère via la Programme national de prise en charge des orphelins et autres enfants rendus vulnérables du fait du VIH/SIDA (PN-OEV), avec l’appui financier du PEPFAR.

Pour Pr Bakayoko-Ly Ramata, au regard de certains résultats de l’étude notamment la prévalence générale sur la violence faites aux enfants  qui se situe à 58% pour les filles, et 66%  pour les garçons, le ministère en charge de la protection des enfants s’engage à tout mettre en œuvre, afin que le plan de réponse de l’enquête soit conduit avec rigueur pour assurer le bien-être des enfants.

Ainsi le futur plan de riposte à la violence faite aux enfants se construira autour de quatre principaux piliers. Il s’agit de veiller à la réduction de la violence physique perpétrée à l’encontre des enfants dans l’environnement familial, communautaire et scolaire, à l’amélioration de l’accès et  l’utilisation des services de protection de l’enfant contre la violence.

La ministre prévoit également œuvrer pour la réduction du taux de violence sexuelle chez les enfants avant 18 ans, et l’amélioration de la coordination, la gouvernance et la communication des actions de lutte contre les violences faites aux enfants.

Environ 19,2% des femmes et 11,4%  des hommes interrogées dans le cadre de l’enquête  ont subi des violences sexuelles avant l’âge de 18 ans. 41 % des femmes et 60% des hommes ont subi des violences physiques. 81%, des femmes  violentées enfants sont beaucoup susceptibles de faire une détresse émotionnelle une fois adulte. 24% de ces femmes pensent au suicide et 53%,  de ceux qui y pensent, ont tenté de se suicider, a relevé Dr  la directrice du PN-OEV, Dr Solange Amethier, soulignant l’ampleur du phénomène et son impact sur les enfants et jeunes.

(AIP)

Dans la même catégorie