ANP Permettre aux pays pauvres d’accéder aux futurs vaccins contre la Covid 19 AGP Boké-Société ; Des vivres et de matériels de construction aux populations du village Kotobolia. AGP Dubréka/Education : Les résultats de 2020 jugés satisfaisants d’après la DPE. AGP Boké-Politique: La marche du FNDC étouffée AGP Labé : lancement de la campagne électorale du RPG Arc en Ciel sous fond de tension. ANG Cooperação/Presidente do Níger realiza visita de trabalho a Bissau ANG Saúde Pública/Durão Barroso nomeado presidente da Aliança Global para as Vacinas ANG Novo ano letivo / Alunos vão as aulas aos sábados ANG EUA-Eleições/ Joe Biden diz a Trump que se cale em debate conflituoso ANG Covid-19/UE sensibiliza Governo para economia ecológica

BAMBEY : LE CAMPUS SOCIAL DE L’UADB PRÊT POUR LE RETOUR DES ÉTUDIANTS


  28 Août      8        Education (3577),

   

Diourbel, 28 août (APS) – Le campus social de l’université Alioune-Diop de Bambey (UADB) est prêt à accueillir une première cohorte d’étudiants, mardi prochain, dans le respect strict du protocole sanitaire, afin d’éviter la propagation du nouveau coronavirus dans l’espace universitaire, a appris l’APS d’un de ses responsables.

‘’Toutes les dispositions ont été prises pour assurer une reprise dans les meilleures conditions, pour (…) le respect des mesures barrières, dont le port obligatoire du masque’’, a indiqué Alioune Fall, chef du service administratif du Centre régional des œuvres universitaires et sociales (CROUS) de l’UADB.

Selon lui, il y a suffisamment de masques, de lave-mains et de gel hydroalcoolique pour les cinq campus de l’UADB répartis entre Bambey, Ngoundiane et Diourbel.

‘’Au campus social, tous les bâtiments sont en cours de réfection. Actuellement, on est en train de les réceptionner. Nous sommes en mesure de dire que nous pouvons reprendre les cours, sur le plan social. Toutes les activités sociales démarreront [mardi] 1er septembre’’, a assuré M. Fall.

Le CROUS a désinfecté le campus et a nettoyé les chambres pour accueillir les étudiants dans un cadre propice aux études, selon Alioune Fall.

‘’On a repris la peinture de l’ensemble des pavillons des sites que nous gérons. Je pense que tout est fin prêt pour accueillir les étudiants. Concernant les blocs sanitaires, tout est réglé’’, a-t-il assuré.

Des barquettes pour éviter les rassemblements
En ce qui concerne la restauration, le CROUS a décidé d’apporter des changements pour éviter les grands rassemblements dans les restaurants, à l’heure des repas.

‘’Nous avons demandé aux restaurateurs de mettre à la disposition des étudiants des barquettes, pour leur permettre de venir prendre leur repas, de rejoindre leur résidence et de se restaurer sans difficultés’’, a souligné M. Fall.

Selon le chef du service administratif du CROUS, tout cela va se faire dans un ‘’cadre’’ approprié, pour éviter que de nombreux étudiants ne se retrouvent dans les restaurants.

Pour une meilleure prise en charge sociale, le CROUS envisage de recevoir environ 2.000 étudiants dans un premier temps, pour faire ‘’respecter la distanciation physique’’.

‘’Nous proposons un retour graduel, le temps de discuter davantage avec les étudiants, de prendre les dispositions nécessaires pour permettre aux étudiants de terminer leurs cours dans de bonnes conditions’’, a-t-il insisté.

Dans un communiqué, le rectorat de l’UADB a publié la liste des étudiants concernés par la reprise des enseignements prévue mardi.
Ces étudiants se sont inscrits dans des unités de formation et de recherche réparties entre Bambey, Ngoudiane et Diourbel.

Les étudiants n’étant pas concernés commenceront par suivre les cours en ligne, en attendant que leur retour, en présentiel, soit programmé.

Un calendrier décrié par les étudiants

‘’La rentrée progressive proposée par le comité de santé et approuvée par les instances pédagogiques ne convient pas assez aux étudiants’’, a déploré Mouhamadou Sarr, le président de la coordination des étudiants de l’UADB.

Selon M. Sarr, le calendrier et le plan de retour proposés ne sont pas en adéquation avec les ‘’réalités’’ de l’université, et il risque d’y avoir des ‘’blocages’’.

‘’Les autorités prônent une reprise graduelle sans pour autant définir un plan de reprise acceptable, d’autant plus que l’arrêt des enseignements est prévu pour le 31 décembre prochain’’, a fait remarquer le délégué des étudiants.

Pour éviter des perturbations après la reprise, propose-t-il, il faudrait que les autorités universitaires reviennent sur le calendrier en reportant l’arrêt des cours pour permettre aux étudiants de terminer les enseignements.

Dans la même catégorie